Sagem Mobiles : la vente se précise

Cloud

Safran pourrait céder sa branche déficitaire avant cet été

Le long feuilleton Sagem Mobiles pourrait bientôt s’achever. Selon les Echos, la maison mère Safran réalise un examen approfondi des comptes de sa filiale qui pourrait déboucher sur un accord de vente cet été.

Rappelons que le groupe Safran (fusion de Snecma et de Sagem) cherche depuis des mois une solution pour sa division mobiles en difficulté. Numéro un français durant un temps, les mobiles Sagem ne sont jamais parvenus à atteindre les objectifs fixés par sa nouvelle maison mère.

Surtout, la filiale perd de l’argent : 181 millions d’euros en 2006, et 121 millions en 2007.

Dans un contexte fortement concurrentiel, où les trois premiers fabricants se partagent près de 80% du marché, il devient de plus en plus difficile pour les ‘petits’ fabricants de maintenir la tête hors de l’eau. Surtout, le manque d’innovations a pénalisé le fabricant qui a vu sa part de marché française fondre comme neige au soleil (13,4% en 2007 selon Gfk).

Qui pourrait reprendre les mobiles Sagem ? Sony Ericsson paraît le mieux place étant donné qu’il se fournit en partie chez le fabricant qui s’est orienté dans la fabrication pour le compte de tiers. Motorola, également en grande difficulté, ne semble pas dans la course. Nokia n’a jamais regardé le dossier et LG semble s’en être détourné.

L’option la plus probable pourrait être celle d’un fonds d’investissement. Rappelons qu’en octobre dernier, Sagem Communications, qui englobe les terminaux haut débit, les décodeurs de télévision numérique ou encore des télécopieurs, est cédée au fonds d’investissements américain Gores Group pour une valeur d’entreprise de 383 millions d’euros.

Pour autant, cette première cession était la plus facile à réaliser car Sagem Communications est rentable, ce qui n’est pas le cas de Sagem Mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur