Pour gérer vos consentements :

Salaires des développeurs : les 10 pays qui rémunèrent le mieux

Une récente enquête de CodinGame et CoderPad témoigne de fortes disparités entre les rémunérations proposées aux développeurs dans le monde.

14 000 développeurs ont été interrogés dans 131 pays.

Sans grande suprise, les Etats-Unis proposent aux programmeurs le salaire annuel moyen le plus élevé, devant la Suisse et le Canada.

43 K€ sur l’année en France

1. Etats-Unis (95 879 dollars salaire annuel moyen)
2. Suisse (90 462 dollars)
3. Canada (71 193 dollars)
4. Royaume-Uni (68 664 dollars)
5. Suède (66 750 dollars)
6. Allemagne (61 390 dollars)
7. Pays-Bas (58 348 dollars)
8. Belgique (54 603 dollars)
9. France (47 617 $, soit plus de 43  200 €)
10. Espagne (39 459 dollars)

Des divergences importantes existent.

Les salaires moyens du classement sont « fortement corrélés au coût de la vie des différents pays », soulignent les auteurs du rapport.

Aussi, aux Etats-Unis 44% des développeurs gagnent 100 000 $ ou plus par an. Hors du top 10, en Inde (20e parmi les pays étudiés) plus de 75% des développeurs touchent moins de 20 000 $ sur l’année. Ce niveau de rémunération est bien inférieur à ceux de la Silicon Valley, mais il reste largement supérieur au salaire moyen du pays, toutes fonctions confondues.

De plus, les rémunérations peuvent varier en fonction de la taille et du secteur d’activité (technologies, services financiers, commerce en ligne…) des entreprises concernées. Elles évoluent également en fonction des technologies et langages informatiques maîtrisés. D’après Coding Dojo cette fois-ci, Java, Python, SQL (langage de requête structuré) et JavaScript, font partie des langages de programmation les plus demandés par les recruteurs. Mais ils ne sont pas forcément ceux qui rapportent le plus.

« Associée à l’accélération du travail à distance et à l’ouverture croissante des recrutements à l’échelle internationale, les différences de salaires selon les pays représentent une réelle opportunité pour les développeurs du monde entier », expliquent les promoteurs de l’étude.

En France, selon un autre volet de l’enquête CodinGame, 53% des recruteurs interrogés disposent d’un budget 2022 plus élévé qu’en 2021 pour l’embauche de développeurs. Aussi, 40% des employeurs étendent à l’international leur recherche de profils qualifiés.

Malgré tout, un employeur sur deux peine à recruter et retenir des candidats susceptibles de répondre à leurs attentes, développeurs full-stack et back-end en tête.

(crédit photo via Pixabay)

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

6 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

7 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

12 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago