Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

Salaires : les développeurs gagnent 2,5 fois plus à San Francisco qu’à Paris

La plateforme de recrutement Hired a livré son rapport annuel* sur les salaires des développeurs et d’autres travailleurs des technologies.

Treize métropoles sont couvertes. Deux sont européennes, onze sont nord-américaines.

La région de la baie de San Francisco domine ce classement depuis sa première publication en 2015.

En 2018, le salaire annuel moyen proposé aux développeurs et ingénieurs logiciels y travaillant était de 145 000 dollars (+2% par rapport à 2017).

Un niveau qui s’explique par l’essor du secteur technologique, la concurrence entre entreprises pour attirer les meilleurs profils et la flambée des prix de l’immobilier.

D’autres villes nord-américaines proposent aux professionnels des technologies des rémunérations en forte croissance, dont Boston (+9% à 127 K$), Austin (+6% à 125 K$) et Washington D.C.(+6% à 123K$). Toronto n’est pas en reste (+9% à 100 K$ canadiens).

Salaire moyen de travailleurs de la Tech 2019_Hired

À Paris et Londres, en revanche, les salaires sont bien moins élevés.

Paris, la prime aux ingénieurs blockchain

À Londres, la rémunération annuelle dans la Tech est en moyenne de 62 000 livres (79 k$).

À Paris, le salaire annuel moyen de développeurs et profils techniques a atteint 52 000 euros (60 k$) en 2018, soit 8% de plus par rapport à l’année précédente.

La rémunération moyenne d’ingénieurs logiciels peut être plus élevée. C’est le cas pour les ingénieurs spécialisés blockchain (58 k€), machine learning (56 k€) et données (54 k€).

Salaires d’ingénieurs logiciels à Paris_Hired (2019)

Il n’empêche, la capitale française reste la ville du top 13 où les salaires sont les plus bas. Mais le coût de la vie n’est pas aussi élévé que dans la Silicon Valley (logement, alimentation, santé, transport). En conséquence, pour Antoine Garnier-Castellane, directeur du bureau France de Hired, malgré les différences observées, « Paris est aujourd’hui une ville où les développeurs sont plutôt bien payés par rapport au coût de la vie. »

*Le rapport « 2019 State of Salaries Report » de Hired est le fruit d’une analyse de données propriétaires issues de 420 000 propositions d’entretien et offres d’emploi émises via la plateforme en 2018.

(crédit photo de une : via Visualhunt.com)

Recent Posts

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésentent les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

14 heures ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

14 heures ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

17 heures ago

Cloud : comment protéger l’Europe de lois à portée extraterritoriale

Arbitrons en faveur d'un niveau élevé de sécurité dans le cadre du schéma européen de…

19 heures ago

JavaScript change de licence : un alignement sur le W3C

Fraîchement adopté, la spécification ECMAScript 2022 adopte une licence plus permissive qui l'aligne sur celle…

22 heures ago

Ecrans PC : l’accalmie avant la tempête ?

La demande des entreprises stabilise les ventes mondiales d'écrans pour PC. Mais la fin d’un…

2 jours ago