Salesforce se met au Cloud privé avec HP

CloudDatacentersLogiciels
cloud sécurité

Une entaille dans la politique de mutualisation du spécialiste du CRM en mode Saas : Salesforce et HP s’associent pour proposer des offres de Cloud privé associant les technologies des deux groupes.

Un Cloud privé oui. Mais au sein des datacenters de Salesforce. Pour répondre notamment aux attentes de certaines entreprises en matière de sécurité, le spécialiste du CRM en Saas s’associe avec HP pour proposer des infrastructures dédiées. Cette offre baptisée Superpod sera basée sur la HP Converged Infrastructure (qui associe serveurs, stockage et réseau). Elle sera développée et vendue conjointement par l’éditeur et le constructeur.

Son utilisation se traduira par un surcoût pour les clients, qualifié de marginal par Meg Whitman, la Pdg de HP, invitée sur scène par Marc Benioff, le patron de Salesforce, à l’occasion de Dreamforce.

HP en sera le premier client

Il s’agit là d’un coup de canif dans la religion multitenant de Salesforce, qui jusqu’à présent avait misé son développement sur une mutualisation des couches applicatives entre clients et sur une ségrégation des données. L’arrivée de cette offre Superpod semble répondre aux attentes de certaines grandes entreprises qui goûtent peu au multitenant et préfèrent une isolation physique de leurs environnements. Elle ne répond en revanche pas aux inquiétudes des entreprises non américaines qui s’inquiètent des écoutes de la NSA – et de leurs éventuelles conséquences économiques – sur les données placées dans le Cloud de prestataires américains.

HP lui-même sera un des premiers utilisateurs de ce Cloud privé façon Salesforce. Aujourd’hui déjà, 27 000 commerciaux du constructeur utilisent la solution Saas de l’éditeur. Meg Whitman prévoit d’injecter prochainement 100 000 revendeurs HP dans le système.

Remarquons que cet accord avec HP constitue un revers pour Oracle, qui s’était rapproché de l’éditeur en mode Saas via un accord global, signé en juin dernier et portant plutôt sur les logiciels d’infrastructure mais aussi sur des appliances Oracle.

Les détails de l’offre Superpod ne sont pour l’instant pas connus. Il sera évidemment intéressant de scruter les possibilités offertes par Salesforce en matière de choix des infrastructures, de sécurité ou encore de gestion du rythme des montées de version.

Crédit photo : ® alexyndr – Shutterstock

En complément : la principale annonce de Dreamforce (du 18 au 21 novembre, San Francisco)

CRM : Salesforce remet à plat ses fondamentaux avec Salesforce1


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur