Pour gérer vos consentements :

Salesforce en route vers les 20 Mds $ de revenus

Le message de Marc Benioff sur Twitter est sans équivoque et sarcastique, « Salesforce a gagné. Oracle a perdu. Maintenant en route pour les 20 milliards de dollars » avec une image de Larry Ellison portant l’aiguillère d’argent (trophée de la coupe America). Ce pied de nez fait référence à un échange verbal à distance entre les deux frères ennemis sur le premier à atteindre 10 milliards de dollars de revenus dans le Cloud (SaaS et PaaS).

Or à l’occasion des résultats financiers du 2ème trimestre, Marc Benioff a assuré que sa firme devrait atteindre les 10 milliards de dollars lors de cet exercice fiscal (année 2018). Le CEO n’a pas donné de date précise, mais voit déjà le coup d’après pour viser les 20 milliards de dollars.

La rentabilité, une simple variable d’ajustement

Concrètement, le spécialiste du CRM en mode SaaS a généré lors du deuxième trimestre 2,56 milliards de dollars de chiffre d’affaires soit une hausse de 25% sur un an. La trésorerie (cash-flow) s’établit à 331 millions de dollars (en croissance de 32%) sur ce trimestre pour un total de 3,5 milliards de dollars. Face à ces bons résultats, le groupe prévoit un revenu sur l’exercice fiscal 2018 compris entre 10,35 et 10,40 milliards de dollars. A noter que les revenus non facturés et reportés s’élèvent à près de 15 milliards de dollars, ce qui conforte Marc Benioff dans son objectif à court terme d’atteindre les 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Les investisseurs et analystes financiers regarderont aussi les bénéfices de la société. Sur le deuxième trimestre, Salesforce annonce moins de 17 millions de dollars de bénéfice en baisse de 92% par rapport au trimestre de l’année précédente (229 millions de dollars). Cette ligne budgétaire est fortement impactée par les dépenses opérationnelles, notamment sur le poste commercial et marketing (63% du total). A chaque dollar de revenu, Salesforce dépense 45 cents en force commerciales et marketing. La direction de la société sait qu’elle est attendue sur les questions de la rentabilité, mais sa stratégie est avant tout dans la conquête de clients et de part de marché.

A lire aussi :

Salesforce à Paris : une opération upsale aux couleurs de l’IA Einstein

IA : IBM et Salesforce combinent Einstein et Watson

Recent Posts

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

2 heures ago

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

3 jours ago

Géolocalisation en entreprise : un suivi proportionné ?

Utilisés dans le cadre professionnel, smartphones et véhicules peuvent être géolocalisés par l'employeur. Qu'en pensent…

3 jours ago

Salesforce : avec Bret Taylor, Marc Benioff prépare sa succession

Promu co-CEO, Bret Taylor pilote avec Marc Benioff le prochain chapitre de Salesforce. Leurs mots…

3 jours ago

Data et cybersécurité : les métiers les plus mouvants du SI ?

Les métiers de la data et de la cybersécurité concentrent une part importante des évolutions…

3 jours ago

Teams Essentials : une réponse à la Commission européenne ?

Microsoft dégaine une offre qui permet d'accéder à Teams indépendamment de sa suite bureautique cloud.…

3 jours ago