Salesforce ouvre un premier datacenter européen au Royaume-Uni

CloudDatacenters

Au-delà du Royaume-Uni, Salesforce prévoit d’ouvrir en 2015 deux autres centres de données européens, l’un en Allemagne, l’autre en France opéré par Interxion.

Salesforce a officialisé l’ouverture au Royaume-Uni, le 31 octobre, du premier de ses trois datacenters européens, implantations qui lui permettront de répondre à la demande de localisation de données de ses clients.

« Ce nouveau datacenter va soutenir notre croissance sans précédent dans la région et accélérer l’adoption du Cloud, des technologies mobiles et sociales en Europe », a déclaré par voie de communiqué Andrew Lawson, vice-président de Salesforce pour le Royaume-Uni et l’Irlande.

Salesforce investit aussi en France et en Allemagne

Deux autres centres de données européens suivront en 2015, l’un en France (opéré par Interxion), l’autre en Allemagne. Le but : conserver la confiance de marchés échaudés par les révélations sur les écoutes « Made in NSA » et l’implication de l’industrie IT américaine.

Les trois datacenters seront alimentés à 100% avec des énergies renouvelables. L’Europe est la région du monde où Salesforce a enregistré sa plus forte croissance sur l’exercice 2014. D’autres investissements ont permis l’ouverture de nouveaux sièges pour ses filiales en France et au Royaume-Uni, ainsi que l’extension de sa présence en Allemagne, à Berlin.

Par ailleurs, l’entreprise dirigée par Marc Benioff table sur la création de 500 nouveaux emplois en Europe au cours de son exercice 2015.

A lire aussi :
Salesforce en France : un « gros dossier » pour Interxion


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur