Salesforce.com : le point sur Summer’07, et après?

Régulations

L’éditeur a apporté plus de 50 nouvelles fonctions dans sa solution de CRM à
la demande, mais le plus important demeure l’ouverture de sa plate-forme Apex
Code

Pour Khalid Lach Gar, responsable technique de Salesforce.com France, le succès de l’éditeur tient en deux chiffres : 32.300 clients et plus de 600 millions de dollars de revenus. Mais au-delà, c’est bien l’ouverture de la plate-forme en ligne via Apex Code qui crée l’événement.

Mais qu’elle est la finalité d’Apex Code ?

C’est une boîte à objets livrée avec des objets. En fait, une solution déportée de développement complète, avec son langage (Apex) à la demande, et sa plate-forme d’hébergement.

Notre volonté est de fournir des boîtes à outils les plus simples possible. 80 % de son contenu est fonctionnel, les 20 % restants sont liés à la complexité d’intégration et à la personnalisation par l’entreprise. Derrière, Apex Code est hosté sur Salesforce.com et s’affranchit de l’infrastructure de l’entreprise.

La démarche Apex Code est-elle bien perçue en France ?

Nous constatons encore une confusion avec l’open source. Les entreprises françaises n’ont pas encore bien compris la problématique. Notre modèle économique est basé sur la vente de la licence plate-forme.

Concernant nos partenariats, notre objectif avec est d’offrir une visibilité à 360 degrés autour du client. Dans ces conditions, toute solution client est un partenaire rêvé qui nous apporte des briques. C’est la dimension complémentaire des partenariats, qui peuvent même aboutir à un rachat par Salesforce, comme cela a été le cas avec la solution de content management de Corel.

Jusqu’où comptez-vous aller ?

Salesforce.com peut être vu comme un système d’exploitation à la demande, avec une plate-forme multitenant. La finalité de nos projets est de proposer une architecture pour déployer toutes les applications à la demande et s’affranchir des serveurs.

Un projet ambitieux qui pousse au plus loin le concept de ‘No Software’ ! Et qui se résume simplement pour Khalid Lach Gar : Salesforce.com a acquis une certaine maturité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur