Salon 3GSM 2007: GPS, TV Mobile, YouTube… – Nokia attaque là où ça fait mal

Régulations

Le géant finlandais lance de nouveaux combinés et services qui adressent des
secteurs en plein essor

Barcelone – Nokia n’est pas venu les mains vides à cette nouvelle édition du 3GSM, la grand messe de la téléphonie mobile. Le premier fabricant mondial de mobiles fait le plein d’annonces, notamment dans les secteurs stratégiques de la TV Mobile, de la vidéo communautaire ou de la navigation par GPS.

TV Mobile

“Nous ouvrons un nouveau chapitre de la TV Mobile”, déclare sans ambages Olli-Pekka Kallasvuo, Président de Nokia. Les ambitions du groupe sont claires : faire de la TV Mobile diffusée en mode DVB-H, un marché de mase.

Tous les observateurs s’accordent à prédire un succès planétaire pour ce service qui permettra à tous (et pas seulement aux abonnés 3G) de profiter de la TV sur son mobile. Selon une étude menée par OC&C Strategy Consultants, le marché de la télévision mobile pourrait atteindre 500 millions d’euros en 2013. Outre des doutes sur le modèle économique, le marché reste aujourd’hui pénalisé par un éventail réduit de combinés, des mobiles qui sont en plus assez chers malgré la réduction continue du coût du composant DVB-H (5 à 7 dollars).

Nokia, qui pousse le DVB-H depuis ses débuts lance donc aujourd’hui le N77 qui sera vendu (hors promotion et subventions) moins de 400 euros.

Le combiné qui sera lancé au deuxième trimestre supporte la 3G, le HSDPA et le Wi-Fi. Il est doté d’une caméra 2Mo et d’un lecteur multimédia.

Nokia mise beaucoup sur ce modèle pour accélrer l’adoption du DVB-H en Europe. Selon Olli-Pekka Kallasvuo, “le DVB-H aura le même succès que le GSM, 5 à 10 millions de combinés compatibles seront vendus en 2008, 20 millions en 2009 “. Reste que les opérateurs et les groupes audiovisuels devront se mettre d’accord. Ce qui n’est pas gagné.

Pour Thomas Husson, analyste mobiles pour Jupiter Research, ce lancement par Nokia traduit d’abord la volonté d’entraîner ses concurrents. “Pour que le marché décolle, l’offre doit être le plus large possible. La logique de Nokia est de dire, maintenant tout est prêt pour un lancement de masse. Néanmoins, son combiné n’est pas vraiment un premier prix même s’il est plus accessible. Il faudra que les opérateurs le subventionne“.

Le Nokia N77

Accord avec YouTube

Le géant du mobile ne pouvait pas rester insensible au succès de YouTube. Et la plate-forme de vidéos communautaire cherche à étendre son eco-système. Le mobile constitue un eldorado.

Après un premier accord avec l’opérateur américain Verizon, YouTube vient d’annoncere un accord similaire avec le britannique Vodafone (SFR en France).

Surtout, les contenus de YouTube seront désormais accessibles depuis les mobiles N Series de Nokia.

L’accès aux vidéos YouTube s’effectue à l’aide du navigateur Web de Nokia avec Mini Map, par l’intermédiaire du nouveau site YouTube Mobile qui sera lancé prochainement. Par ailleurs, les flux RSS des vidéos YouTube peuvent désormais être visionnés sur la nouvelle application Nokia Video Center. Par contre, on ne sait pas s’il sera possible d’uploader des contenus vidéos directement depuis son mobile.

“Nous sommes très excités à l’idée d’offrir aux utilisateurs un accès facile aux vidéos YouTube à tout moment et en tout lieu. Avec l’appui d’un leader du marché de l’envergure de Nokia, nous sommes en mesure de proposer les vidéos YouTube aux utilisateurs de téléphones mobiles du monde entier”, déclare Steve Chen, Co-Founder and Chief Technology Officer de YouTube.

“Notre coopération avec YouTube établit les bases d’une croissance continue dans le domaine de la distribution de contenu sur Internet. L’accès à un large choix de vidéos depuis les ordinateurs multimédias connectés des utili sateurs présente un réel potentiel”, explique de son côté Torsti Tenhunen, Directeur Multimédia chez Nokia.

Cet accès direct à YouTube pourrait néanmoins faire de l’ombre aux services développées et facturés par les opérateurs. Par ailleurs, les Majors continuent de surveiller de très près les contenus disponibles et les procès se multiplient. Ce qui pourrait pénaliser indirectement Nokia.

Navigation : la poule aux oeufs d’or

Les fabricants de mobiles commencent sérieusement à s’intéresser au marché juteux des navigateurs GPS. Avec les baisses de prix, les ventes sont exponentielles. Sur ce terrain, Nokia a lancé une importante offensive.

Après avoir lancé son terminal GPS dédié (le 330 Auto Navigation), et smart2go, sa solution de cartographie et de navigation téléchargeable gratuitement sur le Web, le groupe lance son premier mobile équipé de la fonction GPS.

“C’est un investissement stratégique pour Nokia et ce lancement fait sens “, commente Thomas Husson de Jupiter Research. “Nokia balise le terrain et ne s’attend pas à des volumes exceptionnels dans un premier temps. L’essor du mobile GPS prendra du temps: il faudra allier la simplicité d’utilisatision avec un pricing intéressant. Nokia se positionne afin d’entraîner la marché”.

Le Nokia 6110 Navigator, se veut grand public. Il allie les solutions GPS (Global Positioning System) et AGPS (Assisted Global Positioning System) à une connectivité mobile toujours active. Il donne accès à des cartes, des itinéraires et des fonctions de navigation accessibles d’un simple clic sur la touche dédiée du téléphone. Il indique à l’utilisateur sa position actuelle sur une carte et lui permet de rechercher des destinations ou des itinéraires particuliers, ainsi que des services tels que des restaurants, des hôtels ou des magasins à proximité.

Le combiné est fourni avec une carte locale préinstallée sur la carte mémoire. Les cartes et les contenus supplémentaires, tels que les informations routières, les services météorologiques et les guides touristiques, peuvent être achetés en ligne.

Il devrait être commercialisé dès le deuxième trimestre 2007 à 599 euros TTC sur le marché français (hors subvention).

Le Nokia 6110 Navigator


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur