Salon 3GSM: PalmSource, cap sur Linux, la Chine et les mobiles

Régulations

L’éditeur du célèbre PalmOS et de Cobalt semble progressivement abandonner le marché des PDA

PalmSource, l’éditeur de systèmes d’exploitation pour terminaux nomades, fait le ménage dans sa stratégie. Face à un marché des PDA non communicants qui décline et au retrait de Sony de ce marché, le groupe américain semble aujourd’hui concentrer ses efforts vers les smartphones et autres terminaux communicants.

Ce n’est pas nouveau. Courant 2004, PalmSource a présenté Cobalt 6.1, son système d’exploitation 100% smartphone haut de gamme, ces mobiles intelligents et multimédia. Depuis les annonces se sont succédées. En décembre, l’éditeur a annoncé le rachat de China MobilSoft Limited (CMS), acteur majeur des logiciels pour la téléphonie mobile en Chine développées sous Linux, en particulier avec sa filiale MobilSoft Technology. “C’est la prochaine étape de notre progression et un mouvement majeur pour l’industrie des téléphones mobiles” a déclaré David Nagel, CEO de PalmSource. “Nous projetons d’offrir la simplicité d’utilisation et la flexibilité de Palm OS à tous les téléphones mobiles“. Concrètement, PalmSource projette d’implémenter l’environnement Palm OS sous Linux. Des PDA Linux dont le design du système d’exploitation et le contenu ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux de Palm OS, la compatibilité des données en plus ! Le Pérou pour l’éditeur, Palm OS et BeOS ouverts à la communauté Linux, 360.000 développeurs ‘open source’ enregistrés et 25 millions d’utilisateurs, et l’ouverture vers la Chine et l’Asie, le plus grand marché Linux de la décennie et le plus grand marché du monde. La stratégie semble donc claire. “Avec ce rachat, nous allons aller beaucoup plus vite dans notre développement open-source et nous nous ouvrons de vraies opportunités en Chine”, précise Charlie Tritschler, Vice-président Product Marketing de l’éditeur. La Chine fait en effet rêver. Premier marché mondial en terme d’abonnés, premier producteur mondial, PalmOS veut sa part du gâteau. Mais ce marché se caractérise encore par une prédominance des combinés entrée de gamme. Sur ce segment, l’éditeur est déjà actif avec la présentation de la plate-forme ‘Feature Phone’, un ensemble de logiciels de téléphonie élémentaires (SMS, MMS, carnet d’adresses, etc.) fonctionnant avec les systèmes temps réel (Nucleus, VRTX). “La liste des fabricants qui utiliseront cette plate-forme sera connue en mars”, précise Charlie Tritschler. Outre la Chine et Linux, PalmOS poursuit sa stratégie smartphones. Après Cobalt 6.1, l’entreprise a dévoilé ‘mFone for Smart Phones’, une seconde plate-forme logicielle qui adresse de son côté le marché plus haut de gamme qui inclut des outils de développement pour des smartphones fonctionnant avec Linux. ‘mFone’ sera d’abord réservé à la Chine. Avec cette stratégie, et cette présence en Chine, PalmSource espère bien gagner des parts de marché dans le marché des la mobilité. Mais le challenge est difficile. Dépassé par Windows Mobile dans les PDA, PalmSource doit aussi combattre Microsoft dans les smartphones. Marché pour l’instant ultra dominé par Symbian, consortium mené par Nokia. Toute l’actualité du Salon 3GSM World Congress de Cannes, lisez notre dossier


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur