Salon 3GSM: quid de la convergence WLAN et mobiles 3G ?

Régulations

Inévitable selon certains, elle se heurte toutefois à quelques problèmes liés principalement à la VoIP

Comme le souligne Gabriel Brown, analyste du cabinet d’études Unstrug interrogé par nos soins :

« Le gros problème est de savoir s’il faut ou non intégrer les appels VoIP sur les réseaux sans fil dans le modèle d’appel des réseaux mobiles. Le principe est intéressant en soi, mais les opérateurs télécoms sont bien évidemment rien moins que chauds pour permettre à des combinés de ‘bypasser’ [contourner] leur réseau ». Or, il faudra bien trouver une solution, ne serait-ce que pour permettre l’intégration des nombreux réseaux d’accès radio, dont le WiMAX, au sein d’une même infrastructure de convergence. Donc, ne nous attendons pas à un basculement VoIP pur et dur mais plutôt à une intégration de contenus rich media “afin d’enrichir et les opérateurs et les contenus” (sic). Le rapport édité par Unstrug et intitulé «Converge this! WLAN-3G Mobility» constate également que : – la VoIP en entreprise sera l’application majeure pour la convergence entre les mobiles et les WLAN parce que tout le monde y trouve son compte (opérateurs comme entreprises) ; – les préoccupations liées au modèle économique risquent d’inhiber l’exploitation VoIP grand public sur des appareils utilisant aussi bien la 3G que les WLAN. Dans ce cadre, la tendance irait plutôt vers les hotspots VoIP, bien plus rentables ; – Texas Instruments et CSR sont ceux ayant les agendas les plus agressifs pour la réalisation de ‘chipsets’ 802.11 destinés aux mobiles ; ils devraient dominer le marché ; – le taux d’adoption du 802.11 sur les mobiles devrait avoisiner les 8 à 10 % du marché des mobiles en 2008 (soit 64 à 80 millions d’unités par an). Toutefois, ces chiffres sont considérés comme optimistes par les fabricants eux-mêmes. Bref, rien n’est encore joué?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur