Salon CeBIT 2012 : place au Brésil et à la dynamique du logiciel

Logiciels
Salon CeBIT 2012

Du 6 au 10 mars, la ville d’Hanovre accueille le méga-salon CeBIT et un pays hôte emblème des pays émergents, le Brésil.
Autre star, européenne celle-là, l’industrie du logiciel – derrière SAP, Software AG… et l’Afdel.

Le salon CeBIT n’est plus à une crise près, lui qui a traversé avec succès trois décennies depuis sa séparation de la Foire de Hanovre au début des années 80. Ses organisateurs prévoient déjà une recrudescence de la fréquentation après les éditions un peu ralenties de 2010 et 2011, mais où la fréquentation a tout de même culminé à 335 000 et 310 000 visiteurs respectivement. Dont 80% de professionnels, ce qui en fait toujours – et de loin – le plus grand salon IT mondial, y compris en nombre d’exposants : 4 300  (en comparaison, le CES 2012 a accueilli 153 000 visiteurs, pour 3 100 exposants).

Les innovations pour 2012, outre l’invitation du Brésil, concerne le découpage des thématiques ou “sectorisation” : le ‘CeBIT Pro’ regroupe  Business IT (halls 2, 6 et 12); Business communications & networks (halls 11, 13 et P32 et 33); et ICT Infrastructure (halls 14 et 17). Le ‘CeBIT .gov‘ (hall 7) réunit toutes les offres à destination du secteur public, dont les innovations en matière d’urbanisme et d’écologie. La R&D est regroupée sous le fanion ‘CeBIT Lab‘ (hall 9); et une initiative en faveur des entreprises “les plus créatives” est mise en avant : Code_n (« Code of the new ») . Il s’agit d’un Prix, ou concours, avec le soutien de GFT Technologies AG.

Une vingtaine de sociétés françaises

Enfin, ‘CeBIT Life‘ réunit les nouveautés en matière de “design et style de vie numérique” (halls 19 et 23). Côté congrés et conférences, les thèmes majeurs retenus sont : Big Data, Smart Technology, Mobility & social business – les acteurs locomotives étant HP, IBM, Microsoft, Salesforce, Vodafone ainsi qu’Amazon, eBay, Facebook et Google.

La France est présente, grâce notamment à UbiFrance (Eric Morand, Rym Krouri, Carole André), avec une délégation d’une vingtaine de sociétés, essentiellement regroupées sur deux endroits – le pavillon France ainsi que sur le ‘CeBIT Pro’ (Planet Resseller, notamment, situé entre les halls 14 et 25) et ‘CeBIT Lab’.

Sous les auspices du logiciel et de l’AFDEL

Marché mondial ICT, source EITOCette édition 2012 du CeBIT est également l’occasion de valoriser l’activité logicielle européenne. « C’est le logiciel qui tire le marché », affirme Loïc Rivière, délégué général de l’Afdel qui a signé une convention avec la fédération professionnelle allemande BitKOM co-organisateur du CeBIT avec la Deutsche Messe de Hannovre.

A l’occasion de la conférence de presse de présentation du salon, l’Afdel a fourni quelques chiffres clés sur son secteur. Si 2011 a affiché une légère contraction de l’activité, la reprise devrait être au rendez-vous en 2012 – « comme en témoignent, notamment, les résultats record de SAP », a dit le délégué allemand du BitKOM – et même si l’IT peut souffrir du ralentissement de l’activité écomique.

Editeurs logiciels le top 10 en France (source AFDEL)
Editeurs logiciels le top 10 en France (source AFDEL)

En logiciels, l’Union européenne, avec 26% de part de marché mondial, se maintient au 2e rang derrière les Etats-Unis (29%) – « très avantagés par leur taille de marché mono-linguistisque ».

Editeurs logiciels le top 5 par domaine en France (source AFDEL)
Editeurs logiciels le top 5 par domaine en France (source AFDEL)


 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur