Salon Comdex: le Wi-Fi tient la vedette

Régulations

Exposants et analystes constatent un développement “extraordinaire” de cette technologie grâce aux progrès réalisés dans la sécurité des communications

On le sait, les Etats-Unis sont largement en avance sur l’Europe en matière de Wi-Fi (Wireless Fidelity). Cette technologie à base de fréquences radio permet de se connecter sans fil au Web à partir de ‘hot-spot’ (bornes extérieures) ou dans l’entreprise.

Aujourd’hui, cette technologie est en phase de maturité constatent les exposants et les analystes présents au salon Comdex, la grand messe de l’informatique à Las Vegas. Une maturité atteinte grâce aux progrès réalisés dans la sécurité des communications, grand point faible du Wi-Fi jusqu’à présent. Actuellement “le développement est extraordinaire. S’il n’a pas été possible plus tôt c’est en raison des problèmes de sécurité”, déclare un consultant californien, Rick Parker, cité par Reuters. Le principal risque de sécurité, avec le Wi-Fi, est qu’un internaute surfant autour d’un “hot spot”, ou depuis chez lui, pénètre sur le réseau interne d’une entreprise établie dans le périmètre et elle-même dotée d’un point d’accès. Si, au départ, les techniques de protection étaient faibles, les choses ont aujourd’hui changé car la détection des intrusions s’est fortement améliorée. Systèmes de sécurité multi-couches Une entreprise comme Linksys (groupe Cisco) a conçu des points d’accès filtrants auxquels il est demandé de retenir “20 ou 40 adresses (les coordonnées d’un usager, ndlr) et de barrer la route aux autres”, ajoute Rick Parker. “C’est conçu pour les petits environnements, les gens qui travaillent de chez eux pour leur société”, poursuit-il. La tendance est à l’adoption de “systèmes de sécurité multi-couches”, en quelque sorte des remparts virtuels de grande épaisseur protégeant le réseau interne de l’extérieur. Au 3ème trimestre, le marché mondial des équipements de réseaux locaux Wi-Fi, dopé par la demande des entreprises, a atteint 457 millions de dollars, soit 13% de plus qu’au 3ème trimestre 2002, révélait une étude de l’institut spécialisé Dell’Oro Group.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur