Salon Computex : des cartes graphiques Intel en 2008 ?

Régulations

La rumeur s’amplifie à Taïwan, Intel pourrait devenir rapidement concurrent
de Nvidia et ATI sur les cartes graphiques

Bonne nouvelle pour les utilisateurs, l’arrivée d’Intel sur le marché des cartes graphiques pourrait relancer la compétition technologique, mais surtout engager une guerre des prix avec à l’appui probablement une chute sévère des tarifs à performance égale.

C’est tout du moins ce qui se murmure à Computex 2007, le salon taïwanais de l’informatique, où de nombreux fabricants de cartes graphiques ont confirmé l’arrivée prochaine d’Intel sur ce marché.

Le fondeur pourrait proposer dès le second trimestre 2008 des cartes graphiques dont la technologie serait proche des séries Radeon d’ATI et GeForce de Nvidia. En revanche, aucune indication quant à une possible offre multicartes (de type SLI), mais l’expérience d’Intel en la matière penche pour l’adoption de cette technologie.

Il faudra aussi qu’Intel maîtrise les dernières technologies graphiques, comme le support de DirectX 10 ? Microsoft devrait lui apporter une aide précieuse ! ? ou l’intégration d’une forte densité de mémoire. Il lui faudra également proposer des drivers de qualité, et surtout séduire les éditeurs de jeux vidéo, le moteur de l’évolution de l’industrie et du succès des technologies graphiques.

Intel pourrait en revanche accélérer la migration des composants graphiques vers la haute densité. A la différence des processeurs informatiques (CPU), les processeurs graphiques (GPU) intègrent beaucoup plus de fonctionnalités dans les composants, ce qui définit une priorité sur le design et non sur la réduction des tailles, et donc un décalage technologique. Les 65 nm (nanomètres) ne sont par exemple pas d’actualité dans les processeurs graphiques. Intel pourrait changer cela.

Si Intel n’a pas infirmé la rumeur, il a en revanche confirmé que le marché des cartes graphiques l’intéresse. Il n’y a rien de surprenant à cela ! Intel souffre depuis longtemps d’un positionnement ambigu sur ce marché. D’un côté, le fondeur occupe environ 50 % de part de marché sur les composants graphiques intégrés (sur les cartes mères), mais il est absent du marché des cartes graphiques qu’il peut difficilement adresser avec ses composants jusqu’à présent orientés vers la bureautique plutôt que le graphisme?

Enfin une autre information a circulé à Computex : Intel s’attaquerait à ce marché plutôt par le milieu de gamme, avec des prix initiaux de l’ordre de 300 dollars. Le fondeur devrait afficher sa stratégie et publier sa roadmap vers le quatrième trimestre de cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur