Salon Documation : FileNet s’intègre dans la stratégie d’IBM

Logiciels

Un point sur l’intégration de FileNet dans la stratégie d’IBM avec Alain Le
Corre, responsable marketing de FileNet France

IBM disposait déjà d’une offre dans le domaine de la gestion des documents, comment se justifie votre acquisition ?

FileNet va déjà au-delà de la gestion des documents, et jusqu’à l’ECM (Enterprise Content Management). Notre nouvelle plate-forme FileNet P8 gère le contenu, mais également les processus avec une forte dimension métiers.

Nous nous appuyons sur deux moteurs, la gestion de contenu et le BPM (Business Process Management), pour mettre en place les capacités et les mettre en musique avec les processus métiers afin de les automatiser pour présenter les bons contenus aux bonnes personnes.

Que vous apporte IBM?

IBM était notre premier concurrent, mais avec lui nous atteignons 18 à 20 % de part de marché, ce qui fait de nous un leader incontestable et incontesté. Avec IBM, nous avons une vision plus large grâce à l’approche du ‘on demand’. On orchestre la SOA (Service-Oriented Architecture) avec les services liés à l’information.

Nous sommes encore en phase d’intégration des offres, et nous allons tirer avantage des partenaires communs pour adopter une approche commune. C’est le cas par exemple avec Venetica acquise par IBM, qui nous apporte la couche de fédération du contenu avec un référentiel.

Nous annoncerons prochainement, probablement au cours de la conférence ECM qui se tiendra du 22 au 25 mai, la mise en place d’une architecture commune IBM et FileNet.

Et comment gérez-vous l’approche open source d’IBM ?

Ça n’apporte pas de changement majeur dans la stratégie, d’autant plus que nous supportons déjà les standards ouverts. En revanche, IBM nous apporte aujourd’hui de nouvelles opportunités de collaboration, avec le support de Lotus Sphere par exemple grâce à notre interpréteur Lotus.

IBM FileNet P8 V4.0 supporte la plate-forme de système d’exploitation Linux.

Le contenu, c’est de l’information structurée ou non structurée. Mais la complexité est plus dans les processus gérés au niveau du serveur et traitée par le client.

Et sur le stockage ?

Nous conservons l’ouverture de la plate-forme, qu’il s’agisse d’IBM, d’EMC, de HP, ou d’autres. Il faut se rappeler que l’intérêt de FileNet ce sont les processus métier. Qu’il s’agisse du ‘Record Management’ ou de la conformité règlementaire, il s’agit surtout de processus.

Quels sont vos objectifs pour le futur ?

Notre objectif est d’apporter des réponses complètes à l’avenir. Avec IBM, nous allons maintenir notre stratégie d’acquisitions et d’intégration.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur