Salon Documation : Systran, le traducteur automatique, jubile

Régulations

L’Internet, l’internationalisation et la multiplication des outils collaboratifs placent l’utilisateur devant de nouvelles contraintes linguistiques. Le français Systran a su profiter de cette vague

Internationalisation des entreprises, des communications et des échanges, accès sans frontières à l’information en ligne, multiplication des échanges par e-mail, les occasions de communiquer dans une langue non maîtrisée se multiplient.

Ce constat, Dimitris Sabatakakis, chairman et CEO de Systran, société française leader mondial sur le marché de la traduction automatique, le fait au quotidien. “Le marché et Internet mettent la pression sur la publication de documents en plusieurs langues“. Pour le patron de Systran, un logiciel de traduction automatique doit rendre deux services: “L’entreprise a besoin d’un outil pour dégraisser l’accès à l’information, un outil d’intelligence économique. Mais elle a aussi besoin d’un outil de publication d’information en plusieurs langues“. “Grâce à Internet, des milliers de PME peuvent désormais vendre à l’étranger“. Le travail quotidien sur des textes impose d’écrire à partir de modèles d’usage courant, des données techniques ou économiques redondantes par exemple. “Lorsqu’on écrit pour être traduit, Systran permet d’atteindre un taux de traduction de 100%“. Laurent Schuhl, d-g de MySoft, le distributeur français de Systran, vient confirmer le rôle de sa solution de traduction automatique. “Systran apporte une aide à la traduction et un gain de temps, qu’il s’agisse de traduire vers la langue natale, ou de traduire vers d’autres langues“. Etonnamment, la traduction elle-même a peu évolué ces dernières années, le taux de traduction chez Systran reste très élevé. “C’est avec les services que nous proposons que nous améliorons aujourd’hui la qualité de la traduction“. L’intégration aux outils bureautiques est une des fonctionnalités les plus demandées par les utilisateurs. Traduction intégrée dans Office de Microsoft et sous Word, conversion des fichiers PDF. Mais aussi la navigation fluide sur le Web traduit à la volée. “Nous avons fait largement évoluer les qualités fonctionnelles de notre produit. Par exemple la correction automatique préalable à la traduction : le texte d’origine n’est pas exempt d’erreurs, s’il est corrigé en amont sa traduction sera facilitée“. Quant aux dictionnaires – personnel ou multi spécialisés ? ils viennent renforcer la mémoire de traduction, et améliorent sensiblement les résultats. Et le filtrage thématique prend en compte le contexte. La dernière évolution sensible de Systran, avec sa version 5, porte sur le travail collaboratif. Le logiciel peut être utilisé en mono poste sous Windows, ou en client léger à partir d’un moteur intranet sur un serveur Windows ou Linux, mais en conservant la richesse de la version mono poste. Le client léger dispose ainsi de trois formulaires HTML sur son navigateur : traduction de textes ; traduction de fichiers doc, rtf, html, xml, txt et pdf ; et traduction d’URL pour l’affichage direct des pages Web traduites. Nous ne manquerons pas de tester in situ Systran 5, afin de valider les performances de ce produit qui nous a séduit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur