Salon E3: la PSP de Sony et la DS de Nintendo dévoilées

Régulations

Les deux consoles portables sont les deux seules vraies nouveautés du salon mondial des jeux-vidéos. Qui remportera le jack-pot de ce marché très juteux?

Le voile est levé. Les deux principaux fabricants de consoles de jeux vidéo ont enfin dévoilé leurs nouvelles consoles portables lors du salon E3 qui se tient actuellement à Los Angeles. La DS de Nintendo et la PSP de Sony ont été présentées au public émerveillé… Les deux géants nippons vont maintenant pouvoir se battre sur un marché pour le moment archi-dominé par Nintendo et sa GameBoy Advance.

Comme prévu, la DS comporte bien deux écrans superposés de 7,6 centimètres de large (voir photo). Un de ces écrans sera tactile et utilisable avec un stylet. Les premiers observateurs relèvent une ergonomie difficile et un design pas forcement réussi… Elle devrait être mise à la disposition du public japonais avant la fin de l’année pour un prix “raisonnable”, selon un porte-parole du groupe. La DS sera dotée d’une connexion Bluetooth intégrée (et pas Wi-Fi contrairement aux premières rumeurs) ainsi que deux ports pour cartouches, l’un au format de la GameBoy actuelle et l’autre plus petit pour les nouveaux jeux de la DS. Deux processeurs ARM et jusqu’à 128 Mo de mémoire interne seront également présents. La DS offrira une autonomie de 10 heures. Nintendo compte sur un lancement japonais pour les Fêtes. Mais rien n’est moins sûr. Le géant concède déjà qu’il risque de subir des problèmes d’approvisionnement en écrans LCD. Il se montre donc très prudent autant en termes de date que de rentabilité à court terme. Evidemment, Nintendo ne pouvait occuper seul le terrain de la communication. Le même jour, Sony a donc présenté la très attendue PSP (PlayStation Portable), premier essai du géant dans les consoles portables. Disposant d’une très grande légitimité dans les consoles de salon, les observateurs attendaient beaucoup du produit de Sony. Ils n’ont pas été déçus. Première impression, le design est très réussi comme d’habitude chez Sony. Alors que la DS ressemble plus à un jouet, la PSP se positionne clairement sur un marché plus adulte (voir photo). Son écran TFT LCD 16:9 occupe pratiquement toute la longueur de la console (11,4 cm) et affiche une résolution de 480 x 272 pixels. Son processeur est cadencé à 333 Mhz et dispose d’une mémoire vive de 32 Mo. Sony annonce des capacités au moins aussi dignes que la PlayStation2. Les jeux seront présentés sur des supports UMD (Universal Media Discs), des disques de 60mm pouvant stocker 1,8 Go, et capables de transférer les données à la vitesse de 11Mbp/s. Par ailleurs, le Wi-Fi est intégré pour supporter le multijoueur. Mais surtout, la PSP se veut comme le Walkman du 21e siècle. Elle offre donc pas mal de capacités multimédias. La PSP lira du son et de la vidéo. Le constructeur imagine d’ailleurs de futurs sorties de film simultanées sur DVD et UMD. Elle est dotée d’un port USB pour télécharger des contenus depuis un PC ou pour y connecter des accessoires. Un slot Memory Stick est également présent. Sony n’a pas encore communiqué le prix de son bijou. On sait juste que son lancement interviendra en mars prochain si tout va bien. Soit quelques mois après Nintendo. Le maison mère de Mario dispose donc d’un petit avantage sur Sony. Mais le vainqueur sera désigné à partir d’un seul facteur: la richesse et la qualité des jeux proposés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur