Salon Linux: C. Therrey, Novell Fr : ‘Notre identité à reconstruire’

Régulations

En quête d’un nouveau souffle, Novell reconfigure son modèle économique et pré-annonce la version 10 de ‘Novell Linux Desktop’. Sur le salon Solutions Linux 2006, Christophe Therrey, nouveau dg de Novell France, nous a résumé la stratégie de l’éditeur

Novell dispose de deux leviers de croissance : la gestion des entités et Linux. Le champion un peu oublié de Netware fonde beaucoup d’espoirs sur sa stratégie Linux.

Les ambitions de l’éditeur sont grandes, mais les résultats restent encore timides. Sur un chiffre d’affaires 1,2 milliard de dollars, l’activité Linux – même si elle a progressé de 278 % ! – ne représente encore que 148 millions de dollars. Pour accélérer le mouvement, Novell s’est fixé plusieurs objectifs : “Nous devons renouveler nos clients Netware et assurer le positionnement de notre gestion d’identité“, nous confie Christophe Therrey, nouveau directeur général de Novell France. Après une période d’observation durant laquelle Novell a dû construire un catalogue applicatif, pour accompagner son offre Linux issue de l’acquisition de l’allemand SuSE, le groupe doit désormais affiner et déployer sa stratégie sur le marché Linux et de l’open source. “Nous avons une identité à construire. Nous devons faire de la croissance sur notre nouveau modèle“. La nouvelle annonce de Novell doit conforter cette stratégie : Novell Linux Desktop v10. Destinée aux postes de travail, cette version a été repensée à partir de tests d’ergonomie réalisés auprès des utilisateurs. Novell a donc assuré le développement de implémentation graphique XGL, un moteur graphique 3D puissant que l’éditeur s’est engagé à reverser à la communauté. L’interface du menu a été relevée pour gérer les multiples applications issues de la communauté qu’offre la distribution. Beagle, un moteur de recherche locale sur le disque dur, rejoint l’offre. Ainsi que de nombreux outils multimédias. L’intégration dans l’entreprise sera native avec Action Directory de Microsoft, lié au projet Samba. Enfin, une version Novell de la suite bureautique OpenOffice.org bénéficiera d’un moteur de transformation des macros Visual Basic. Novell Linux Desktop version 10 (NLD) sera distribué par le réseau de Novell à partir de la fin mai. Une vente sous modèle de licence GPL, qui s’accompagnera de la facturation du support et de la maintenance. Novell souffre encore de la faiblesse de son positionnement, partagée entre son historique propriétaire et son nouvel engagement sur l’open source. “Nous devons casser le mythe, Novell n’a pas la vocation de proposer d’architecture entièrement libre“. “Rappelons que nous sommes le deuxième contributeur à la communauté Linux. Mais il nous manque des galons sur l’aspect Desktop. Heureusement, nous bénéficions du meilleur accueil de nos partenaires et de notre politique de communication OEM, avec des acteurs majeurs comme IBM ou HP“. “Le service à valeur ajoutée est une démarche historique de Novell“. Certes, mais il est difficile de quitter la culture Netware pour rejoindre le monde du libre et son modèle économique particulier. En ajoutant une brique Desktop à son offre, Novell va chercher à renforcer la profondeur de son catalogue en apportant une réponse à la demande de nombreux utilisateurs de Linux et de produits open source, un environnement pour l’utilisateur qui soit proche du modèle Windows, mais qui apporte son lot innovation. Restera à confirmer la pertinence de cette approche, et surtout à convaincre les clients, d’une part à passer de Netware à Linux, et d’autre part d’investir dans la démarche professionnelle que l’éditeur associe à l’open source.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur