Salon Mobile Office (fin ): la compétition des O.S. s’anime

Régulations

En conclusion du Salon, regard sur les systèmes d’exploitation en lice. PalmSource occupe bien le terrain, mais Microsoft débarque, et Symbian a toujours ses adeptes

Après les réalisations et les applications de la mobilité, voici l’essentiel des arguments sur les plates-formes “système” de la mobilité, créneau où Microsoft a rejoint deux pionniers.

Sous-jacente, se pose la question des usages et des applications. Faut-il privilégier le téléphone portable avec transfert des e-mails ou des applications i-mode ou le PDA ou encore les ‘tablet PC’? “Ceux qui utilisent les mobiles pour des applications ‘data’ font aussi un grand usage de la téléphonie vocale. Donc, il n’est pas possible de dissocier les deux“, observe Jean-Marie Holder, responsable de PalmSource en France. Force est d’admettre que différents besoins vont coexister. “Certains se satisfont parfaitement de leur PDA “data”, qu’ils synchronisent à volonté, mais sans avoir besoin de la fonction téléphone. Ils ont un deuxième terminal, leur mobile GSM, c’est tout“. La facturation au volume n’est pas la panacée! Et à terme? “La 3G des mobiles va apporter des data partout. Mais en parallèle il y aura les accès Wi-Fi. Alors ce qui va changer c’est la marge que font les opérateurs sur les ‘data’: elle va irrémédiablement s’écrouler. Ils vont vite s’apercevoir que la facturation au volume transmis n’est pas la bonne manière d’y gagner. Il serait temps que l’on se préoccupe des besoins concrets et réels: ils sont variés, et il ne faut donc rien exclure, pas même la voix sur IP, ni les SMS, ni les futurs MMS ou la visio” Lorsque l’on demande à PalmSource comment ils pourront résister face à Microsoft, la réponse est sereine: “Notre O.S. [système d’exploitation] a vraiment été conçu et optimisé pour les mobiles. Face à Symbian et Microsoft, nos points forts sont: -la convivialité de l’interface utilisateur, avec un accès très direct aux données Excel, Word, Notes voire SAP… -l’étendue de la base installée des applications (20.000 chez Palm, contre 3 à 4.000 chez Microsoft et 2000 chez Symbian? ), -enfin, troisième critère, la variété des terminaux disponibles sous PalmOS: chez Symbian, ce sont principalement des postes téléphoniques, et chez Microsoft c’est le SmartPhoneMIcrosoft: options ‘métier’ et option messagerie Chez Microsoft, on préfère parler de deux scénarios: “D’une part, il existe des applications verticales, “métiers” (adaptées de l’existant, ou créées de toute pièce)“, explique Anne-Lise Touati, responsable marketing Mobilité chez Microsoft France. “D’autre part, il existe les applications de messagerie mobile. On n’en est qu’au démarrage, et il vrai que les calculs de ROI [retour sur investissements] ne sont pas évidents. Et l’hétérogénéité de l’existant ne facilite pas les choses. Mais il y a des gains de productivité évidents. Et autour du nouveau Exchange Server 2003, les solutions se développent très vite” L’étape suivante, explique encore Anne-Lise, ce sera la mutualisation des deux: le métier et la messagerie. Et c’est là que l’option du SmartPhone prend consistance: c’est un complément du PC portable” Et démonstration sur le champ: on ouvre le combiné (Orange E100 ou E 200, avec caméra vidéo et connectique BlueTooth), on obtient un écran d’accueil avec des fonctions “data” et voix; on active la synchro, et un menu du type mobile PDA s’affiche: ‘calendrier’, ‘contacts’, ‘boîte réception’, ‘connexion’, ‘paramètres PC’… Ensuite un log-in classique, comme sur Internet. Voilà, pour la solution Windows Mobile pour Smartphone de Microsoft. Mais il existe aussi: -Windows Mobile pour Pocket PC -Windows Mobile pour Pocket PC Phone Edition -Windows XP Edition Tablet PC. Alors, toute cette panoplie amorcera-t-elle enfin le marché des applications mobiles data? Concurrence ou pas, c’est à espérer. Bilan encourageant du Salon

Pour sa 3è édition, le Salon Mobile Office, qui comptait 142 exposants, a rempli ses objectifs: il a fermé ses portes semaine dernière après avoir enregistré 5.178 visiteurs. La 4è édition est déjà programmée pour les 7, 8 et 9 décembre 2004. Elle se déroulera à nouveau au Palais des Congrès, Porte Maillot, et devrait voir sa surface d’exposition s’élargir de 25%, annoncent les organisateurs, Stepha Saraf et Eric Doyen (Media Salon SA, Paris 10è).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur