Salon Sécurité : la température du marché avec Sophos

Sécurité

Toute à la satisfaction de la participation de l’éditeur de solutions de sécurité pour l’entreprise à ce salon couronné de succès, Annie Gay, directrice générale de Sophos France, nous a brossé un rapide portrait du marché de la sécurité informatique

Avec plus d’une centaine d’exposants, le Salon de la Sécurité Informatique sera à marquer d’une pierre blanche dans le calendrier des salons informatiques, celle de la satisfaction à la fois des visiteurs, nombreux, et des exposants que nous avons rencontrés.

Parmi eux, Annie Gay, directrice générale de Sophos France, qui fait ce constat : “Nous assistons enfin à la prise de conscience des problèmes de sécurité.“. Si la sécurité est une donnée depuis longtemps intégrée dans les stratégies des grandes entreprises, il aura fallu du temps pour que la majorité des utilisateurs de ce marché accèdent à ce niveau de conscience des risques. Le marché de la sécurité informatique est dynamique. Il progresse de 20% à 25% l’an, moins sur les solutions antivirales ? le marché se stabilise autour des 5% de progression – que sur la gestion des e-mails et la lutte contre le spam. Voilà de quoi attirer de nombreuses convoitises, et justifier de la multiplication des acteurs. “Nous assistons à la multiplication du nombre d’acteurs avec l’arrivée d’éditeurs, essentiellement des représentants de sociétés américaines, qui proposent des réponses de plus en plus sophistiquées sur des problématiques de niches“. Exemple flagrant, la multiplication des offres d’appliance, ces solutions de sécurité intégrées dans les environnements et systèmes des entreprises. “Elles sont séduisantes pour l’entreprise, qui conserve la maîtrise en interne de ses outils. Mais elles sont aussi sophistiquées, et surtout la sécurité face aux virus ou au spam nécessite d’énormes ressources pour détecter et mettre à jour les protections.” Les grands éditeurs de solutions de sécurité ne semblent donc pas inquiets par l’arrivée massive de nouveaux acteurs. “Il leur sera difficile d’atteindre la taille critique ! Nous allons entrer dans une phase de concentration.” Il reste cependant que le marché français ? ainsi qu’en Europe du Sud, où en particulier Sophos est présent et devrait ouvrir prochainement une agence à Madrid – n’a pas encore pris la mesure d’un danger qui nous guette, le ‘phishing’ (lire nos articles). “Nous enregistrons une forte demande aux Etats-Unis et en Australie, où les entreprises ont pris conscience du danger que représente le phishing. Mais les entreprises françaises n’ont pas encore pris la mesure des risques qu’elles encourent, elles mais aussi leurs clients.” La sécurité n’a pas finit d’être au centre des priorités des services informatique des entreprises !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur