Pour gérer vos consentements :
Categories: ComposantsSmartphones

Samsung : cap sur des terminaux mobiles avec 4 Go de DRAM LPDDR4

Fin août 2013, Samsung annonçait la production de masse de puces mémoire DDR4 de 4 Gb (512 Mo). Le groupe sud-coréen franchit aujourd’hui une nouvelle étape avec sa puce de DRAM LPDDR4 (Low Power Double data rate 4) d’une capacité de 8 Gb, soit 1 Go.

Première puce LPDDR4 de 8 Gb

Les processeurs d’application mobiles ne cessent de gagner en performances grâce à plus de cœurs et à des fréquences plus élevées. Apple a ouvert la voie au CPU mobile 64 bits avec son SoC A7. Cette transition vers le 64 bits devrait prendre de l’ampleur en 2014 et s’accompagner d’une transition vers la LPDDR4 plus dense et plus véloce que l’actuelle LPDDR3.

Samsung initie cette transition en dévoilant la première puce mémoire LPDDR4 offrant une capacité de 8 Gb (1 Go), soit la densité la plus élevée du marché. Gravée en classe 20 nanomètres (c’est-à-dire avec une finesse de gravure comprise entre 20 nm et 29 nm), cette puce présente des performances 50% plus élevées que les plus rapides des puces LPDDR3 et DDR3 actuellement disponibles.

Ce bond en termes de performances se double d’une consommation d’énergie 40% plus faible (sous une tension d’alimentation de 1,1 volt).

Vers des mobiles intégrant 4 Go de DRAM

Samsung va rapidement proposer des boîtiers multi chips intégrant 4 de ces puces de 8 Gb pour un total de 4 Go de mémoire, soit le maximum de mémoire adressable par les actuels processeurs mobiles 32 bits.

Actuellement, les smartphones haut de gamme du marché embarquent 2 Go de mémoire vive, exception faite du Samsung Galaxy Note 3 qui est équipé de 3 Go de LPDDR3.

Si la densité d’intégration et la consommation électrique caractérisent ce module, la bande passante est à l’avenant. Samsung annonce en effet des débits de 3 200 Mb/s. Une gageure rendue possible grâce à l’adoption du standard LVSTL (Low Voltage Swing Terminal Logic) pour les entrées sorties de la puce. Initialement proposé par Samsung au JEDEC, il fait désormais partie des spécifications de la LPDDR4.

2014 devrait véritablement marquer un tournant dans l’ère de la mobilité grâce à de nouveaux composants électroniques. Ceux-ci dessinent des appareils ultra performants avec des consommations électriques qui baissent. Que restera-t-il alors aux PC dès lors que les terminaux mobiles les auront rattrapés en termes de performances ?

Crédit photo : Samsung


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

58 minutes ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

7 heures ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

7 heures ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

1 jour ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

1 jour ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

1 jour ago