Semi-conducteurs : Samsung grille Intel sur les puces

ComposantsPoste de travail
samsung-dram-intel

Les performances de la division semi-conducteurs de Samsung (en particulier les DRAM) ont permis de déloger Intel de sa première place mondiale.

Le géant sud-coréen Samsung annonce des chiffres record pour son activité semi-conducteurs : 69 milliards de dollars. Il grille la première place à Intel, qui était en tête depuis 1992…

Quelques jours après l’annonce des bons chiffres d’Intel en 2017 (un 4ème trimestre en hausse de 8% et une nouvelle année record à 62,8 Mrds $, +9% par rapport à 2016) et après ceux très encourageants d’AMD (en progression de 25% à 5,33 Mrds $), c’est au tour de Samsung Electronics de parader.

Fin janvier, le groupe coréen a détaillé la répartition de son chiffre d’affaires, et il se confirme que son activité semi-conducteurs a su profiter de la forte demande en mémoires DRAM, en particulier celles en haut de gamme, dont le prix a explosé. Ainsi, InSpectrum Tech a relevé que le prix des DRAM de 4Go a fait un bond de 92% en 2017.

Certes, Intel est bien revenu dans la course des ‘chips’ mémoires, du fait du marché très porteur des smartphones, qui a dépassé celui des PC, mais pas au point d’inquiéter le groupe coréen.

Samsung est bel et bien désormais numéro 1 mondial dans les semi-conducteurs, ravissant la place à Intel qui la détenait depuis 1992.

Il est vrai que le marché des mémoires est ‘boosté’ par le développement de l’électronique embarquée dans les véhicules, par les drones et les machines-outils ou robots dotés de solutions d’intelligence artificielle.

Profitant du joli coup que représente cette accession à la 1ère place mondiale dans les semi-conducteurs, Samsung annonce un ‘split’ de son action de 50 pour 1 – un bonus que les actionnaires ne refuseront pas, puisque l’action a déjà fait un bond de 8,7% à la publication des chiffres du 4ème trimestre.

(rédaction APM)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur