Samsung menacerait Apple en France sur le marché des smartphones

Logiciels

Samsung, le constructeur qui monte, qui monte, en France. Basé sous Android, et désormais sous Bada OS, ses smartphones Galaxy Spica et Samsung Wave, s’affichent comme de sérieux concurrents à Apple.

En choisissant Android, en développant sa plate-forme mobile sous Linux, Bada, pour ses terminaux Wave et en vendant, depuis le mois de janvier, son smartphone Galaxy Spica après avoir multiplié les publicités à la télévision pour son précédent opus le Galaxy, le coréen Samsung taquine férocement Apple et ses iPhone.

Samsung et Galaxy Spica s’imposent grâce à la publicité TV

Qui a dit que la publicité pesait sur le consommateur ? Pas Samsung en tous cas, désormais leader des ventes de terminaux mobiles en France. David Eberlé, directeur de la division télécoms du groupe en France, reconnait dans Les Echos « [avoir] éduqué le marché grâce à la publicité ». Éduquer le marché, cela veut dire qu’aujourd’hui, Samsung possède «environ 45 % de part de marché Android en France avec ce seul modèle [le Galaxy, NDLR]», alors qu’un an plus tôt…

Selon le quotidien économique, le Galaxy Spica, digne successeur du Galaxy, « devrait [d’ailleurs] s’écouler à 300 000 exemplaires durant le premier semestre ». Lancé en début d’année, ce smartphone a précédé de quelques mois un autre smartphone, le Samsung Wave, catapulté, lui, sur le marché des smartphones sous Bada OS (Samsung Wave 2 et Samsung Wave 2 Pro, sous Bada OS également, sortiront cet été).

Cet été, Samsung Wave 2 et Wave 2 Pro (Bada OS), Galaxy S (Android)

Bada OS à l’appui, Samsung mise aussi sur Android avec la sortie fin juillet de son Galaxy S dont la « ressemblance avec l’iPhone n’est pas que physique, indique Les Echos.« Il est multitâche, avec une caméra pour la visioconférence et des applications à foison.»

A défaut de savoir si Bada OS va lui attirer autant de parts de marché qu’Android, Samsung peut déjà remercier le système d’exploitation de Google, dont la progression est réelle outre-Atlantique, également. La société d’étude Quantcast indiquait récemment que, pour le mois de mai, le système d’exploitation de l’iPhone, avait représenté 58,8% des parts de marché des smartphones sur le territoire nord-américain, contre 19,9% pour Android.

Une forte différence qui ne laisse pas douter, pour le moment, de la suprématie d’Apple. Mais la progression des ventes des smartphones sous Android depuis un an laisse entrevoir un avenir prometteur au système de Google. Ce dernier a progressé de 12% contre une baisse de 8% du côté d’Apple. Reste à voir si ces chiffres seront influencés par les ventes de l’iPhone 4, déjà en rupture de stock avec les pré-commande avant même son lancement effectif le 24 juin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur