Samsung négocie avec Microsoft ses droits d’utilisation d’Android

CloudOS mobilesSmartphones

Microsoft réclamerait 15 dollars par smartphone Android vendu par Samsung. Lequel négocierait l’accord à 10 dollars en échange d’un partenariat approfondi entre les deux firmes.

Microsoft poursuit sa croisade pour faire valoir ses droits de propriété intellectuelle auprès des constructeurs de produits sous… Android. La firme de Redmond considère effectivement que l’OS mobile de Google viole plusieurs de ses brevets et invite donc les constructeurs à se mettre en accord avec les licences pour éviter de coûteuses et longues procédures juridiques. HTC, par exemple, a accepté de verser à Microsoft 5 dollars par smartphone et autre tablette Android vendus. Une poignée d’acteurs, plus ou moins de niche, ont également souscris aux conditions commerciales imposée par l’éditeur de Windows. Pour l’heure, seul Motorola a refusé de se soumettre à la stratégie de Microsoft.

Aujourd’hui, la firme de Steve Ballmer serait en négociation avec Samsung, rapporte le journal sud-coréen Maeil Business Newspaper, cité par The Economic Times. Microsoft réclamerait 15 dollars de droit d’exploitation par appareils vendus. Samsung tenterait de négocier la facture à 10 dollars, en échange d’un partenariat plus approfondi entre les deux entreprises.

Microsoft à tout à y gagner dans l’affaire. D’abord, ramasser de l’argent grâce à un produit concurrent, Android. Selon le cabinet d’analyse Citi, Redmond aurait ainsi déjà perçu 150 millions de dollars de HTC. Sachant que Samsung pourrait s’inscrire, cette année, comme le premier constructeur de smartphone, l’accord de licence sonnerait comme une très bonne affaire pour l’éditeur de Windows. Rappelons que Samsung a vendu plus de 10 millions de Galaxy S et, en quelques semaines, plus de 3 millions d’exemplaire de son Galaxy S II, les deux smartphones phares du moment chez le constructeur coréen.

Par ailleurs, qui dit partenariat rapproché dit probablement développements étendus autour de Windows Phone de la part de Samsung (déjà présent sur la plate-forme avec l’Omnia 7). Ce qui expliquerait les rumeurs selon lesquelles le Galaxy S II, équipé d’Android 2.3 Gingerbread, pourrait connaître prochainement une déclinaison sous Windows Phone 7.5 Mango. Si tant est que les rumeurs partent d’une simple évolution de l’offre Samsung avec l’arrivée de Mango à la rentrée. Dans tous les cas, il s’agirait d’un partenariat de choix qui, associé à celui de Nokia, permettra peut-être enfin à la plate-forme mobile de Microsoft de décoller.

Crédit photo : ©-Olivier-Le-Moal-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur