Samsung perd une nouvelle bataille face à Apple

Régulations

Au grand dam de Samsung Electronics, une cour fédérale de Californie a refusé de surseoir à l’injonction interdisant la vente de smartphones Galaxy Nexus aux États-Unis. Apple jubile, mais pour combien de temps ?

Le bras de fer judiciaire entre Apple et Samsung s’accentue. Accusé de violation de brevets, le groupe sud-coréen Samsung Electronics a perdu cette semaine une nouvelle bataille face à son rival américain. Une cour fédérale de Californie a refusé de surseoir à une injonction interdisant la vente de smartphones Galaxy Nexus aux États-Unis.

Apple gagne du temps, Samsung perd de l’argent

« Déçue par la décision de la cour », la société Samsung a déclaré mercredi 4 juillet qu’elle tenterait à nouveau d’obtenir le rejet de l’injonction. Par ailleurs, le groupe a indiqué travailler sur ce dossier avec Google, dont l’OS mobile Android ainsi qu’une fonction de recherche unifiée – celle qui implique le brevet en question – équipent le smartphone Nexus.

De son côté, Apple tente, par le biais de la « guerre des brevets », de maintenir à distance l’un de ses plus sérieux concurrents sur le marché des smartphones et tablettes numériques. En effet, le Galaxy Nexus n’est pas le seul terminal dont la commercialisation est bloquée à la demande de la firme de Cupertino. Prenons le Galaxy Tab 10.1 : la justice américaine a également rejeté la demande de Samsung visant à mettre un terme à l’interdiction des ventes de cette tablette. De plus, Samsung risque aussi de se voir interdire les ventes de son prestigieux Galaxy S3 aux États-Unis.

Pour Apple, il ne s’agit pas uniquement de protéger sa propriété intellectuelle et d’en tirer profit. Il est également question de conserver son leadership sur le marché des téléphones intelligents avec l’iPhone, et des tablettes avec l’iPad.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur