Samsung pourrait renforcer sa domination dans les mémoires Flash

Cloud

Le sud-coréen serait sur le point de signer un accord avec Sony

Samsung assoit doucement sa domination sur le très porteur marché des mémoires Flash NAND qui équipent les baladeurs mp3 ou les appareils photo numérique. Après avoir signé un mega accord avec Apple dans le but d’équiper les célèbres iPod, le groupe pourrait également s’accorder avec un autre géant, Sony.

“Samsung Electronics envisage de signer des contrats de fourniture de mémoires flash NAND avec de grandes entreprises, dont Sony, mais rien de précis n’a encore été arrêté”, a déclaré le groupe coréen dans un communiqué à la Bourse de Séoul. Les deux groupes signeraient un contrat au cours du premier semestre 2006, qui serait plus important que le contrat de Samsung avec Apple, affirme le quotidien Korea Economic Daily en citant un dirigeant de Samsung. Un tel accord permettrait à Samsung de renforcer son leadership dans ce marché dont il contrôle déjà plus de la moitié. Dans le même temps, le sud-coréen pourrait très vite se voir soupçonner d’abus de position dominante. D’ailleurs, le contrat de réservation de 40% de sa production de mémoire flash au profit d’Apple aurait permis à ce dernier de profiter d’un prix inférieur au prix du marché. Ce sont les prix offerts par Samsung à Apple qui auraient bloqué le marché, puisque les fabricants de baladeurs n’auraient trouvé ni auprès du coréen, ni auprès de ses concurrents, des offres tarifaires équivalentes. Ils ont donc déposé une plainte. “Notre investigation sur Samsung porte sur la fourniture à Apple de mémoire flash à un prix inférieur à celui pratiqué sur les fabricants de baladeurs“, a confirmé à Reuters un porte-parole de la Fair Trade Commission sud-coréenne. L’issue de l’enquête ne devrait pas inquiéter outre mesure Samsung. D’abord parce que le groupe est le premier industriel de Corée du Sud. Dans le même temps, la concurrence s’organise pour contrer Samsung. AMD et Infineon prévoient ainsi un accord de partenariat dans les mémoires NAND. “Une coopération dans cette aire d’activité serait tout à fait possible”, explique le d-g d’AMD, Hector Ruiz, dans une interview au Süddeutsche Zeitung. “Pour commencer, nous avons tous les deux d’importantes ressources à Dresde, ce qui serait une option attractive.” Quant à Intel, numéro un des mémoires NOR, il ne cache pas ses ambitions concernant les mémoires NAND. “Nous visons la place de numéro 1, nos résultats sont satisfaisants, et notre changement de stratégie et nos investissements vont nous permettre de dominer le marché des mémoires flash“, explique Thomas Van Bauer, Flash Marketer manager d’Intel. Pour autant, Samsung a de la marge. Sa part de marché dépasse les 50% et il a annoncé qu’il modernisera ses lignes de production, dont la majeure partie se positionne dans les produits haut de gamme. Montant à investir: 511 millions d’euros!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur