Samsung, premier sur les mémoires DDR3 ?

Régulations

Le sud-corén a annoncé hier qu’elle serait la première firme à produire de façon industrielle les nouveaux chips nécessaires au bon fonctionnement des consoles de la nouvelle génération

Avec cette annonce, Samsung vient de prendre de l’avance sur la concurrence. Notamment sur le groupe sud-coréen Hynix Semiconducteur et l’allemand Infineon.

Pour Mueez Deen, directeur de la section graphique US de Samsung a déclaré à Reuters : “la production industrielle d’une mémoire de 512 mégabits appelée DDR3 et destinée aux consoles de jeux et aux PC avait commencé.” Cette décision du fabricant arrive plusieurs mois avant la sortie de la console de Microsoft, la Xbox 360. Première console du calendrier à utiliser la carte-mémoire DDR3. En étant la première société a passer à une production de masse, Samsung a l’intention de gagner une importante part du marché naissant pour ces cartes. Mais il reste encore plusieurs mois à la concurrence pour également passer à la production industrielle, en effet la Xbox 360 ne doit débarquer dans les magasins que d’ici la fin de l’année en cours et la PS3 au printemps 2006. Ce chips fonctionne à une vitesse de 1.6 gigabit. Lorsque plusieurs cartes sont déployées sur une console, elles peuvent atteindre un taux de transfert de données de 6.4 gigabits (par seconde). En complément, Samsung a commencé le développement d’une carte GDDR3 (Graphics double data rate 3 ) de 2 gigabits par seconde. Selon le fabricant elle permettrait une utilisation du système jusqu’à 50 % plus rapide qu’avec la 512 megabit. “La carte-mémoire la plus rapide de la planète” selon Muez Deen. Les premières cartes DDR, c’est à dire double-data-rate sont apparues en 2002. Jusqu’à présent, la plus rapide était la 256 mégabits avec un taux de transfert de 1.4 gigabit par seconde. Samsung prévient qu’il devrait lancer sur le marché la version 1 gigabit de sa carte d’ici un an ou deux. Selon le cabinet d’analyste Mercury Research, le marché global de la carte-mémoire va progresser de 43 %, de 1.5 milliard de dollar en 2005 à plus de 2 milliards en 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur