Samsung promet à Tizen un large écosystème

Poste de travail
systena tizen tablet

Plus qu’une simple alternative aux OS mobiles, Tizen s’inscrit chez Samsung dans un large écosystème industriel.

Samsung affiche de grandes ambitions pour Tizen, l’OS open source pour smartphones et tablettes. A l’origine développé par Nokia, le projet est désormais soutenu par Samsung et Intel. A ce titre, Tizen se pose en véritable alternative aux OS mobiles du marché, Android en premier lieu dont Samsung est particulièrement dépendant aujourd’hui.

C’est même plus qu’une simple alternative pour le constructeur coréen. Tizen entend dépasser le seul marché des terminaux mobiles pour s’étendre à celui d’autres industries, dont l’automobile, ouvrant ainsi au groupe de nouvelles perspectives de développement. C’est du moins ce qu’assure J.K. Shin, le co-président de Samsung.

De nombreuses convergences

« Il ya beaucoup de convergences possibles non seulement parmi les gadgets informatiques, y compris les smartphones, les tablettes, les ordinateurs et les appareils photo, mais aussi entre les différents secteurs d’activité tels que les voitures, les biotechnologies ou les banques, a-t-il rapporté à Cnet Corée (traduits par Cnet.com). La convergence croisée [cross convergence] est l’un des domaines où Samsung peut réaliser le meilleur car nous avons différents produits finis. »

Présenté en février dernier au Mobile World Congress de Barcelone (MWC), Tizen est annoncé pour le second semestre 2013. La version 2.2 de la plate-forme a été livrée le 21 juillet, contredisant ainsi les rumeurs d’abandon du projet suite à un retard de production du premier smartphone Tizen.

Stratégie à long terme

Plus qu’un nouvel OS mobile et sa flopée de terminaux qu’il pourrait proposer aux opérateurs comme alternatives aux ténors du secteur, Android et iOS, Tizen s’inscrit donc aux yeux de Samsung dans une stratégie à long terme en dépassant la seule industrie mobile. Notamment l’automobile promise, avec la notion de voiture connectée, à un avenir encourageant. Un marché déjà visé par Apple et BlackBerry, notamment, dont le noyau QNX de la plate-forme BB10 adresse déjà diverses industries.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur