Samsung : un disque flash de 64 Go

Régulations

Le coréen double la capacité de stockage de ses disques en mémoire NAND flash

Le disque dur sans mécanique, plus que le disque dur hybride (qui réunit disque dur et mémoire flash), pourrait s’imposer plus rapidement qu’on ne l’imagine. Samsung vient d’annoncer son premier SSD (Solid-State Disk) en 64 Go.

Jusqu’à présent, le fabricant avait limité son offre à des disques flash de 16 et 32 Go. Un choix dicté par le prix exorbitant de la mémoire NAND? La chute du prix, qui globalement est actuellement divisé par deux tous les trimestres, ce qui se traduit par un doublement de la capacité pour le même prix, devrait rendre enfin cette technologie abordable.

D’une taille de 1,8 pouce, ce disque 64 Go reprend le format des disques durs pour appareils de poche, ordinateurs ultraportables, lecteurs multimédia et systèmes de navigation.

Côté performances, Samsung annonce une vitesse de lecture des données de 64 Mbps (contre 53 auparavant) et une vitesse d’écriture augmentée de 50 % à 45 Mbps.

Comment Samsung voit-il évoluer ce marché ? Le sud-coréen projette ses prévisions sur le marché du SSD jusqu’en 2010. D’autant plus facilement qu’il est un des rares acteurs du stockage et de la mémoire flash, avec SanDisk, a annoncer une gamme de disques mémoire NAND flash. En 2006, le marché a été de 2,2 millions de disques. Il devrait passer à 173 millions en 2007, et 9 milliards en 2010.Un marché qui en chiffre d’affaires a mesuré 56 millions de dollars, devrait passer à 218 millions en 2007, et 6,8 milliards en 2010.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur