Sanctions et amendes pèsent sur les performances de Microsoft

Cloud

Le bénéfice trimestriel de la firme se contracte mais les ventes sont en progression

Evidemment, à force d’avoir à payer des milliards de dollars en règlements à l’amiable (Sun, InterTrust) et en provisions pour amendes (sanctions européennes), les comptes de Microsoft sont sensiblement plombés.

Le premier éditeur mondial de logiciels voit donc ses bénéfices se replier mais ses ventes restent au beau fixe. Confirmation supplémentaire de la reprise du secteur. Le groupe de Redmond a dégagé un bénéfice de 1,32 milliard de dollars au troisième trimestre clos le 31 mars, contre 2,14 milliards un an plus tôt. Le chiffre d’affaires s’envole, passant de 7,84 milliards de dollars à 9,18 milliards de dollars. Microsoft a également fait d’état d’un bénéfice d’un milliard de dollars tiré de ses investissements. Sur ce montant, la moité provient des revenus de dividendes et d’intérêts, et ses gains nets sur des investissements ont représenté 419 millions de dollars, grâce à “l’amélioration des conditions de marché”. Pour le quatrième trimestre de son exercice qui se termine le 30 juin, Microsoft table sur un chiffre d’affaires compris entre 8,9 et 9,0 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur