SanDisk introduit un disque ‘flash’ SSD de 64 gigas

Régulations

Le constructeur annonce son premier disque SSD 64 Go pour ordinateurs
portables

Les conditions sont désormais ‘presque totalement’ réunies pour remplacer le vieillissant et mécanique disque dur par le SSD (Solid State Drive), un disque composé uniquement de mémoire flash, sur les ordinateurs portables.

Jusqu’à présent les SSD ne brillaient pas par leurs capacités, mais avec l’arrivée des disques SSD 64 Go, la capacité de stockage en ‘flash’ atteint celle des disques durs.

Ainsi, SanDisk vient d’annoncer, après Samsung, deux modèles à 64 Go qui satisferont enfin les attentes, l’UTA 5000 en 1,8 pouce et le SATA 5000 SSD en 2,5 pouces.

La technologie SSD présente de nombreux avantages, à commencer par l’absence de pièces mobiles qui rend les disques moins fragiles, et qui apporte également un MTBF, un temps d’exploitation avant tout risque de détérioration, six fois plus long.

Mais les avantages ne s’arrêtent pas là? SanDisk annonce par exemple une disponibilité quasi immédiate des données qui apporte un taux de transfert 100 fois plus rapide qu’un disque dur. Sans oublier une consommation inférieure, ce qui devrait augmenter sensiblement la durée de vie des batteries.

Reste qu’une fois la disponibilité des disques SSD assurée ? il faudra encore attendre un peu, les disques SSD 64 Go de SanDisk ne seront disponibles que fin 2007 en quantité très limitée, 4 millions d’unités, puis 32 millions en 2008 – le principal handicap demeurera le prix.

Le disque SSD 32 Go, le seul disponible actuellement et encore en quantités réduites, est proposé au moins cher à 350 dollars. Le disque 64 Go s’annonce donc hors de prix. Et comme les quantités produites resteront limitées, la loi de l’offre et de la demande ne militera pas tout de suite pour une chute rapide des prix.

Pour les analystes du Gartner, la démocratisation des SSD n’interviendra pas avant que le prix du 32 Go n’atteigne les 100 dollars. Nous en sommes encore loin, les portables SSD resteront donc pour quelques temps encore réservés à quelques utilisateurs fortunés.

Ah ! Pour ces derniers qui souhaiteraient acquérir un disque SSD, qu’ils n’oublient pas de s’assurer que le bios (environnement logiciel de base présent sur la machihe pour lancer l’OS) comme le système d’exploitation reconnaissent et intègrent cette technologie. Ce n’est pas encore le cas, les géants de l’informatique sont encore en phase de négociation pour adopter un standard commun?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur