Santé : Apple ouvre son ResearchKit aux développeurs

AppsBig DataData & StockageEditeurs de logicielsMobilitéProjets

Le ResearchKit est dorénavant accessible publiquement. Les développeurs pourront l’utiliser pour créer des applications de recherche en santé.

Apple annonce que son framework dédié au monde de la recherche médicale, le ResearchKit, est maintenant accessible publiquement. Il permettra aux chercheurs, scientifiques et médecins de créer des applications exploitant des données transmises par les utilisateurs de terminaux mobiles Apple.

« Nous sommes ravis et encouragés par la réponse de la communauté médicale et de la recherche, et les participants contribuant à la recherche médicale. Les études qui attiraient quelques centaines de participants en regroupent maintenant des dizaines de milliers », explique Jeff Williams, vice-président senior opérations d’Apple. L’impact des études menées au travers du ResearchKit s’en trouve ainsi grandement amélioré.

Présenté en mars, le ResearchKit s’accompagnait initialement de 5 applications mobiles, dédiées à l’asthme, au cancer du sein, au diabète, aux maladies cardiovasculaires et à la maladie de Parkison (voir à ce propos notre article « De la santé à l’horlogerie de luxe, Apple investit tous les marchés »).

IBM dans les starting-blocks

Tous les développeurs ont aujourd’hui accès à ce framework open source, afin de proposer de nouvelles applications exploitant ses possibilités… ou de l’améliorer. Certains grands noms du monde IT devraient profiter de l’occasion pour proposer des applications de santé innovantes.

C’est ainsi le cas d’IBM, qui a indiqué hier souhaiter proposer des logiciels de ce type dans sa gamme MobileFirst (voir « Avec Apple, IBM transforme Watson en docteur »). Il est à noter par ailleurs que les données issues des applications basées sur le ResearchKit pourront être remontées sur le Watson Health Cloud de Big Blue.

À lire aussi :
Près d’un million d’Apple Watch vendues aux US en 24 heures
Apple s’empare de FoundationDB, expert en base de données
Cap sur la santé, avec les dernières applications MobileFirst IBM et Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur