SAP broie du noir

Cloud

Le géant allemand revoit tous ses objectifs à la baisse

SAP avait prévenu. Début octobre, le groupe lançait un avertissement sur ses résultats en indiquant avoir observé “une réduction très brutale et inattendue” de ses activités à la fin de l’été. Aujourd’hui, lors de la publication de ses résultats, l’éditeur allemand confirme cette vision et affiche un certain pessimisme pour les mois à venir.

Au troisième trimestre, SAP publie néanmoins des résultats conformes aux attentes avec des revenus tirés de ses licences de logiciels de 763 millions d’euros, contre une estimation de 740-750 millions d’euros, assortis d’un bénéfice par action (BPA) non GAAP de 41 cents, à comparer avec un consensus de 40 cents. Son bénéfice net sur la période a reculé de 5% à 388 millions d’euros.

L’éditeur, très exposé dans le secteur financier (les banques sont ses premiers clients) vise pour 2008 une marge opérationnelle non GAAP proche de 28% sur une base non GAAP alors qu’il tablait auparavant sur une marge dans le haut d’une fourchette allant de 28,5% à 29% en 2008. Des objectifs revus à la baisse à cause “de l’environnement économique incertain“.

A la TechEd de Berlin, la grand messe de SAP qui s’est déroulée le 15 octobre, Léo Apotheker, Co-CEO de SAP, a néanmoins voulu rassurer “Oui, nos revenus sont touchés par la crise, mais nous avons pris des mesures pour pallier ses effets, affirme-t-il. Si elle venait à durer, nous sommes parés”.

Ces restrictions budgétaires vont-elles toucher le développement des produits? Léo Apotheker répond par la négative. Les investissements alors ? À priori non, comme le confirment les investissements importants réalisés ces dernières semaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur