SAP ‘Business by Design’, AS1: le mode ASP peut-il inverser la vapeur?

Logiciels

Nom de code A1S: l’ERP en ligne, en mode ASP, de SAP voit le jour

Le projet d’une offre locative en mode ASP (application service provider) a fini par se concrétiser chez SAP: le projet A1S devient SAP Business by Design, officiellement lancé ce 19 septembre.

Il est destiné aux entreprises de 100 à 500 personnes. Cette solution intègre les modules de la suite ERP suivants : Finances, CRM, HRM (ressources humaines), Supply Chain, gestion de projets, gestion des fournisseurs, gestion de la conformité, et Executive Management Support.

Cette position suffira-t-elle à combler le trou dans l’offre de leader mondial entre son offre Business One (entreprise jusqu’à 100 employés) et All-In-One (de 500 à 2500 employés) ? En tout cas, l’ASP (ou Saas – Software as a service) évite la mise en place d’un réseau de revendeurs qui a si peu réussi à SAP.

__NB: Dans quelques jours, à l’occasion du Salon ERP, CRM, BI, qui se tiendra au CNIT à Paris-la-Défense, Silicon.fr, partenaire de cette manifestation, publiera une newsletter “Dossiers ERP. BI”.

Six questions à Walter Lénarduzzi… responsable de la division PME chez SAP France.Où et quand sera proposée cette nouvelle solution ? Le lancement concerne actuellement les États-Unis et l’Allemagne, où nous comptons d’ores et déjà 20 clients actifs, également répartis. Dans quelques semaines, l’offre sera étendue à la France, au Royaume-Uni et à la Chine. Et ces versions seront localisées dans la langue du pays. Sur ces trois pays, nous disposons de 20 à 25 clients qui seront en production d’ici à la fin de l’année. Où hébergez-vous, physiquement, SAP Business by Design ?Au lancement, nous hébergeons la solution uniquement en Allemagne sur nos propres serveurs. Nous préférons conserver la main sur ce concept très novateur et maîtriser l’infrastructure et les performances. Dans un deuxième temps, fin 2008 ou début 2009, nous choisirons des partenaires hébergeurs spécialisés pour devenir les plates-formes SAP Business ByDesign sur les divers continents.Quel type de tarification est proposé ? SAP Business ByDesign est proposé sous forme d’un abonnement mensuel incluant le logiciel, le matériel et la maintenance, facturé selon les services utilisés. Mais comment le client pourra-t-il se passer de l’intervention d’un prestataire pour le déploiement d’un ERP ? Dans l’approche traditionnelle, l’entreprise agit de manière analytique passant d’une conception globale à une conception détaillée, puis technique, afin de décrire des tables et des processus? Avec SAP Business ByDesign, l’entreprise décrit simplement via des assistants et des menus déroulants son organisation existante, et ce qu’elle attend comme service de la solution, sans aspects techniques ou informatiques. Et la solution génère automatiquement les fonctions nécessaires pour proposer un environnement de travail dans une interface Web. Mieux encore : à tout moment le client peut modifier, supprimer ou ajouter des processus, des fonctions ou des modules.Mais alors, pas de travail pour d’éventuels prestataires ? Aujourd’hui, nous conservons encore la main sur ces aspects. Mais rapidement, nous proposerons des partenaires associés au design de la solution. Nos téléopérateurs écouteront les clients pour les guider dans la découverte de la solution, et pourront éventuellement les orienter vers des prestataires. Ces derniers pourront mener des projets de migration vers SAP Business ByDesign, ou proposer de la formation et de l’accompagnement au changement. Bien entendu, la solution intègre les formats d’import/exports les plus répandus comme XML, TXT, Excel, etc.Et comment l’entreprise peut-elle relier la solution à ses applications existantes ? Bâti sur une architecture SOA avec intégration lâche des composants, SAP Business ByDesign permet de découpler un module de la solution, mais aussi de connecter un module du client. L’entreprise pourra donc utiliser un kit XML pour réaliser ce lien avec ou sans prestataire, ou faire appel à un fournisseur de logiciel. Ces derniers sont deux types : contenu (information financière, Google, etc.) ou infrastructure technique (comme SeeBurger permettant des échanges interapplicatifs de type EDI par exemple).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur