Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudRégulations

SAP renforce son offre cloud avec Ariba

Le monsieur cloud de SAP, Lars Dalgaard (issu de SuccessFactors), voit son portefeuille de solutions cloud monter en puissance, par le biais d’une impressionnante opération de croissance externe.

SAP vient en effet de procéder à l’acquisition d’Ariba, pour un montant record de 4,3 milliards de dollars (45 dollars par action). On n’a jamais vu une telle détermination de la part de SAP depuis le rachat de Business Objects en octobre 2007 (4,8 milliards d’euros dans la balance à l’époque).

Le rapprochement devrait être effectif d’ici la fin du troisième trimestre 2012, explique ITespresso.fr. Le conseil d’administration d’Ariba a déjà donné son feu vert. Une fois l’acquisition bouclée, Ariba deviendra une « SAP company » qui gardera une certaine autonomie.

Du cloud BtoB

Ariba est un fournisseur de solutions cloud au service du business BtoB. Le tout enveloppé dans une dimension collaborative. Le siège social de la société est situé à Sunnyvale en Californie. Le fournisseur de solutions cloud affiche un effectif de 2600 employés.

Selon SAP, Ariba figurerait en seconde position des sociétés qui génère le plus de business dans le domaine du cloud. Pas mal pour une entité dont les fondements remontent à 1996. Illustration de ce dynamisme : en 2011, elle affiche un chiffre d’affaires de 444 millions de dollars (+38,5 % en un an).

« Ariba exploite le réseau le plus large en termes de business dans le monde », assure SAP dans son communiqué. Ses solutions permettent d’interconnecter et d’automatiser des flux évalués à 319 milliards de dollars (transactions commerciales, collaboratif…). Elles concernent 730 000 entreprises.

Entre 2010 et 2011, Ariba a procédé à deux acquisitions : Quadrem (solution d’approvisionnement – Pays-Bas) et B-process (facturation électronique – France).

De nouvelles synergies ?

SAP perçoit déjà les synergies entre le catalogue d’Aruba (en particulier sa solution cloud d’approvisionnement) et son propre portefeuille de produits. Une manière également de rester dans la course face à des concurrents vivaces comme Oracle.

SAP a récemment annoncé sa feuille de route pour les applications BtoB exploitées en mode hébergé (SaaS ou Software as a Service en anglais). Fort de sa base de 190 000 entreprises clients, l’éditeur allemand veut généraliser les solutions cloud dans tous les maillons de l’entreprise : clients, fournisseurs et employés.

Crédit photo : © Sashkin – Fotolia.com

Recent Posts

La France mobilise 2,3 milliards € pour ses start-up industrielles

Le plan start-up industrielles et deep tech vise à passer de 200 à 500 jeunes…

57 minutes ago

FireEye + McAfee Enterprise : alias Trellix pour l’offensive XDR

Effective sur le plan capitalistique, la fusion entre FireEye et McAfee Enterprise l'est désormais aussi…

2 heures ago

Cybersécurité : 5 priorités des DSI

Les priorités de protection exprimées par des responsables informatiques en France se concentrent sur les…

7 heures ago

Cybersécurité : un élan EDR en France ?

L'EDR a enregistré une nette progression dans le parc de solutions cyber des entreprises qui…

7 heures ago

Stockage primaire : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche du stockage primaire et en quoi se distinguent-ils ? Éléments…

10 heures ago

Investissements IT : Gartner prévoit 5,1% de croissance en 2022

Les investissements informatiques mondiaux augmenteraient de plus de 5% en 2022. Une année de perspectives…

1 jour ago