Pour gérer vos consentements :

SAP subit les effets du cocktail « cloud-Covid »

D’un côté, la transition vers le modèle cloud. De l’autre, la crise sanitaire… et économique. Deux facteurs qui poussent SAP à revoir à la baisse ses prévisions financières.

L’éditeur allemand a révisé ses estimations aussi bien à court qu’à moyen terme.
Pour ce qui est de l’année 2020, il affirme que sa dernière communication – qui remonte au 8 avril – reflétait son hypothèse la plus optimiste. On n’est malheureusement pas dans ce scénario, déplore-t-il. La demande n’a pas repris autant qu’espéré et l’avenir est d’autant plus incertain qu’on assiste à des reconfinements.

À taux de change constant, SAP anticipe un manque à gagner de 600 à 700 millions d’euros supplémentaires sur le chiffre d’affaires. Dont 300 à 400 millions sur les revenus cloud.

SAP au ralenti

Sur le volet « moyen terme », les dernières prévisions dataient du 24 avril 2019. Les voilà actualisées pour, en particulier, tenir compte de :

  • L’effet de change négatif (impact à hauteur de 3 à 4 % du C. A.)
  • La pandémie, qui affectera la demande au moins jusqu’à la mi-juin, repoussant « d’un ou de deux ans » la réalisation des objectifs précédemment fixés
  • La migration des clients vers le cloud, qui réduira la marge opérationnelle 2023 de 4 à 5 points par rapport aux estimations précédentes

En y ajoutant les coûts associés au changement de modèle économique, il faut s’attendre à un résultat d’exploitation tout juste stable, voire en légère baisse sur les deux prochaines années, affirme SAP. En parallèle, le chiffre d’affaires ne devrait pas croître.

Les effets de la crise se perçoivent déjà, notamment pour la filiale Concur. Les revenus qu’elle a enregistrés au 3e trimestre 2020 sont inférieurs de 14 % à ceux enregistrés un an auparavant.

Sur cette même période, SAP dégage un chiffre d’affaires tout juste stable… à taux de change constant et hors normes IFRS. Marge opérationnelle et résultat d’exploitation ne progressent là aussi que sur ces mêmes critères comptables.

Photo d’illustration © SAP SE

Recent Posts

Cambridge Analytica, le retour : Zuckerberg poursuivi aux États-Unis

Un procureur américain considère Mark Zuckerberg personnellement responsable des conséquences de l’affaire Cambridge Analytica sur…

21 heures ago

ITSM : EasyVista change avec Patrice Barbedette CEO

Patrice Barbedette (ex-Oracle) pilote la nouvelle phase de croissance d'EasyVista en Europe et à l'international,…

21 heures ago

Gestion de données : Databricks muscle sa direction juridique

Databricks a recruté sa responsable juridique et vice-présidente chez DocuSign pour soutenir l'exigence de conformité…

23 heures ago

Microsoft Build 2022 : beaucoup d’IA…et du Metavers au menu

A l’occasion de Build, sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, Microsoft a fait la part…

24 heures ago

Taxe GAFA : pas avant 2023…au mieux

Très attendue, la réforme de taxation internationale des géants du numérique - dite taxe GAFA…

1 jour ago

DevOps : GitLab 15 parie gros sur l’observabilité

Avec la v15 de sa plateforme, GitLab ambitionne d'améliorer sa proposition de valeur dans la…

2 jours ago