SAP engrange 3,3 milliards d’euros en trois mois

CloudERPLogicielsMobilité

Le support contribue pour plus de la moitié à ce chiffre d’affaires qui génère un bénéfice de 588 millions d’euros eu second trimestre.

Belle performance pour le leader mondial multi-catégories : ERP, Business Intelligence et plate-forme de mobilité. Un éditeur européen en pleine forme !

Que des performances à deux chiffres
Pour son second trimestre 2011, SAP affiche un chiffre d’affaire de 3,3 milliards d’euros, en croissance de 14 % comparé au second trimestre 2010. Et surtout, avec un bénéfice net de 588 millions d’euros, en hausse de 20 %.
Plus de la moitié de ce chiffre a été réalisée grâce au Support à hauteur de 1,687 millions (+ 10 %). Les licences logicielles n’ont contribué qu’à hauteur de 802 millions, mais en hausse de 26 %, tandis que la maintenance et le consulting ont généré un peu moins de 900 millions d’euros.

L’innovation sinon rien
« Nos innovations comme SAP Hana [High-Performance Analytic Appliance] avec nos solutions de mobilité et de business intelligence alimentent notre pipeline, tandis que nos clients souhaitent accroître leur activité et relever les challenges spécifiques à leur secteur d’activité,» déclare Bill McDermott, co-CEO de SAP.
Une façon de prouver que les synergies fonctionnent bien entre SAP (Hana), Business Objects et Sybase, et favorisent la croissance de l’entreprise. Et le co-CEO ajoute : « Nos résultats cohérents et notre écosystème toujours en expansion prouvent que SAP est le meilleur choix pour les entreprises de toute taille.»
Eh oui : SAP veut s’adresser à toutes les entreprises, et aussi aux PME/PMI. L’éditeur a d’ailleurs investi pour développer ce créneau, après l’avoir annoncé l’automne dernier.
Et pour ceux qui n’aurait pas saisi la tendance des derniers mois sur l’innovation à tout prix sur le secteur informatique (au moins en termes la communication), l’autre tête dirigeante de la direction bicéphale, Jim Hagemann Snabe insiste : « Nous avons concentré notre stratégie sur l’innovation au bon moment et et nous remodelons le secteur avec nos solutions de mobilité, In-memory et de cloud computing. L’innovation devient à nouveau un levier de croissance pour SAP.»

Un avenir toujours prometteur
L’éditeur se réjouit d’afficher un sixième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres. Et Werner Brandt, directeur financier chez SAP, affiche sa sérénité et sa confiance : « La forte demande des clients sur nos solutions les plus innovantes nous met en position d’atteindre notre objectif d’au moins 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires avec une marge opérationnelle de 35% dès le milieu de la décade.»
N’en jetez plus !


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur