SAP In-Memory : les données retrouvent la mémoire

Logiciels

Des téraoctets de données en mémoire, accélération des traitements, BI et applications métier en simultané sur les mêmes données… SAP redessine l’avenir des bases de données, et de nouveaux modes de programmation… à la Sybase ?

« En mémoire des SGBD et des entrepôts de données ! » Une épitaphe qui pourrait résumer ce que vient d’annoncer SAP avec sa technologie In-Memory.

Dès 2006, SAP présentait sa technologie In–Memory permettant de traiter de grands volumes de données en mémoire, dans le cadre d’applications décisionnelles (dans SAP BusinessObjects Explorer Accelerated Edition par exemple).

« Nos clients plébiscitent de plus en plus ce type d’outil leur apportant des performances incomparables et des temps de réponse fortement amélioré pour leurs applications», assure Vishal Sikka, directeur technique chez SAP.

sapvishal_sikka.jpg

Oracle In-Memory Database Cache (issu du rachat de TimesTen en juin 2005), IBM SolidDB (issue du rachat de Solid Information début 2008), IBM Cognos avec Applix, Teradata, QlickTech, Sybase, ou encore Microsoft PowerPivot (nom de code Gemini)… tous les acteurs des bases de données investissent sur les technologies In-Memory.

Le temps réel en direct de la production

Pour SAP, la prochaine évolution consistera à fournir cette technologie sous forme d’appliance logicielle ou matériel sur des serveurs ‘blades’ d’origine HP ou IBM. Une possibilité qui s’étendra à une utilisation en temps réel sur les données en production.

« Les technologies informatiques In Memory (la nôtre et celles des autres éditeurs) tirent parti des nouvelles capacités matérielles : processeurs multicœurs, blades, gestion parallèle de la mémoire partagée… Les processeurs 8 cœurs travaillent en mode 64 bits avec plusieurs téraoctets de mémoire par châssis blade… les limites sont sans cesse repoussées. Avec In Memory, nous proposons un logiciel capable d’exploiter pleinement ces capacités», explique Ingo Brenckmann, Senior directeur Solution Manager chez SAP.

« Les dirigeants et décideurs disposent très rarement d’indicateurs basés sur les informations produites en temps réel. En effet, cela pouvait impacter les performances des applications en production. Grâce aux possibilités matérielles actuelles, il devient possible de travailler directement avec les données en production. Avec notre technologie In-Memory, les données seront accessibles et modifiables directement en mémoire, avec un relais de type SSD pour assurer la persistance de l’information», promet Vishal Sikka.

En effet, la future solution SAP Business Analytic Engine annoncée lors de SAPPHIRE NOW à Francfort ce 19 mai s’appuiera sur les dernières évolutions d’In-Memory pour surmultiplier les performances non seulement des données analytiques, mais aussi des données en production. Et une panoplie d’outils sera fournie comme la modélisation de données métier, la gestion des données. Mieux encore, les utilisateurs pourront accéder à ces données sans impacter les performances des applications en production !

Syb… en embuscade ?

Enfin des simulations de scénarios de type “What if” avec mesures d’impact à partir des dernières informations en temps réel ! Cerise sur le gâteau : il devient possible d’exécuter simultanément des applications analytiques, de performance management, ou transactionnelles dans un environnement unique.

« En combinaison avec le stockage en mémoire, la compression et les technologies d’indexation en colonne (permettant de ne retenir que les données utiles à l’utilisateur), In-Memory limite aussi les volumes d’information transférés entre RAM et CPU, augmentant encore les performances globales» souligne Vishal Sikka.

Ces caractéristiques ouvrent donc de nouveaux horizons aux programmeurs qui pourront imaginer de nouveaux modes de programmation. D’autant que l’approche de type CEP (Complex event processing), basée sur des algorithmes et des règles s’exécutant en temps réel, connaît un regain d’intérêt avec les architectures SOA, le BPM, le MDM… autant de technologies sur lesquelles investit justement SAP avec Netweaver.

Autre heureux hasard : la solution de datawarehouse Sybase IQ est une référence en matière de CEP et d’alertes en temps réel sur les flux transactionnels, dans le cadre de la lutte de l’antiblanchiment monétaire par exemple.

Livre blanc sponsorisé par SAP La gestion des informations d’entreprise : faire face à la crise et assurer sa réussite future.Téléchargez le livre blanc gratuit.

Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur