SAP ouvre Business ByDesign pour taper plus haut et plus fort

Logiciels

En misant sur un écosystème de partenaires proches des TPE et PME, SAP espère pénétrer significativement le marché du Cloud ERP.

Sur un marché de l’ERP où les grandes entreprises sont globalement équipées (à maturité?), SAP cherche logiquement à étendre d’une part sa gamme (CRM, SCM, BI…) et d’autre part sa présence auprès des PME/PMI. « Ces entreprises représentent environ 77 % de nos 95 000 clients », a précisé Hans-Peter Klaey, directeur de la division PME chez SAP.

Les numbers One se portent bien…

Selon la taille de l’entreprise, SAP propose des progiciels intégrés couvrant tous les besoins de la PME/PMI (de la prise de commande jusqu’à l’encaissement, en passant par les achats, la supply-chain…). Ainsi, SAP Business One cible les entreprises jusqu’à 100 employés, tandis que SAP All-In-One s’adresse aux entreprises jusqu’à 2 500 employés. Depuis 2008, l’éditeur allemand s’est attaqué au marché du Saas (software as a service) avec sa solution en ligne Business ByDesign.

« 2009 a été une excellente année pour All-In-One. De nombreux modules personnalisés et spécialisés ont été créés par les partenaires et de très nombreux seront aussi disponibles en 2010, a déclaré Hans-Peter Klaey. Si Business One a connu une année 2009 stable, le produit a fortement gagné en maturité, et dispose désormais de fonctions décisionnelles et analytiques très attendues par les petites entreprises. Et l’ergonomie de la solution profite d’une meilleure ergonomie et de possibilité d’intégration et de mises à jour très évoluées pour les entreprises et les partenaires. » Plus de Business Objects accessible à tous, plus de performance et d‘ouverture aux partenaires… Bref, le cycle normal.

… mais le prêt-à-porter pourrait aussi attirer les SAPeurs.

En revanche, SAP met les bouchées doubles avec Business ByDesign. Si l’entreprise avait lancé la solution à grand bruit en 2008, elle avait annoncé fortement clamer ses ambitions l’an passé. Mais cette fois, l’éditeur met les bouchées doubles. Confirmant que la solution est maintenant réellement multitenant (une instance unique pour tous les clients, hébergée, maintenue et assurée par SAP), et deux versions devraient être livrées en 2010. Livrée dès mi 2010, Business ByDesign 2.5 sera suivie par une version 2.6 avant la fin de l’année. Amélioration au programme :

– renforcement de l’évolutivité (élasticité, ou capacité de monter et descendre en charge selon la demande) liée au caractère multitenant. Ce qui en fera enfin un service Cloud digne de ce nom.

– Plus d’ouverture aux partenaires qui pourront apporter plus de personnalisation et de solution complémentaires. Les tales et les modèles seront publiés pour faciliter l’éclosion de cet écosystème ou pourront interagir développements, et combinaisons d’application ou de services Web…

Un client riche sous Silverlight de Microsoft est confirmé.

– Des fonctions de mobilité seront intégrées avec possibilité de les utiliser pour les partenaires.

– Et la technologie In-Memory permettra d’excellentes performances pour des applications analytiques ou des tableaux de bord dynamiques.

Bien entendu, des possibilités de développements et d’intégration pourraient séduire les partenaires, surtout s’ils leur procurent des opportunités de revenus récurrents. D’autant plus que ce modèle de service Cloud reporte une grande partie du risque (jusqu’à présent assumé par le partenaire ou l’entreprise) directement sur SAP.

Les nouvelles armes semblent très intéressantes, mais les PME/PMI sont-elles réellement prêtes à confier leurs données à de telles structures? Quoi qu’il en soit, il faudra bien qu’elles y viennent! Sinon, autant qu’elles achètent directement des automobiles et une ou deux pompes à essence…


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur