SAP : pas d’augmentation de la maintenance d’ici 2020

DSIERPLogiciels

SAP fait un geste en direction de sa base installée en lui garantissant un taux de maintenance stable pendant encore 6 ans et un allongement des développements autour de ses produits on-premise.

Plus de visibilité pour la base installée. C’est ainsi qu’on peut interpréter l’annonce faite par SAP du gel du tarif de l’offre de maintenance Enterprise Support jusqu’en 2020. Celui-ci restera donc calé sur un taux de 22 % (du coût de la licence). Jusqu’à présent, le premier éditeur européen ne s’était engagé sur le maintien de ce taux que jusqu’en 2016.

Pour les entreprises clientes de SAP, qui s’étaient rebellées voici quelques années contre une tentative de l’éditeur de remonter ses taux de maintenance, c’est évidemment une bonne nouvelle. Même si les engagements de l’éditeur ne s’étendent pas à PSLE (Product Support for Large Enterprise), un contrat de maintenance pour les grandes entreprises dont le taux annuel est fixé à 17 % du coût de licence. Un tarif que SAP ne garantit pour l’instant que jusqu’à fin 2016.

5 ans de plus pour la maintenance de ERP 6.0

L’autre annonce faite par SAP concerne, elle, la maintenance de sa gamme Business Suite 7, prolongée jusqu’en 2025. Soit cinq ans de mieux que les précédentes garanties fournies par l’éditeur. Cette prolongation concerne notamment ERP 6.0, CRM 7.0, SCM 7.0, SRM 7.0 et la Business Suite fonctionnant sous SAP Hana 2013, la base de données In-Memory de l’éditeur. Pour la base installée, notamment les nombreuses entreprises qui reposent sur ERP 6.0 motorisé par une base de données ‘standard’ (souvent Oracle), c’est incontestablement une bonne nouvelle. Celles-ci disposent de 5 années supplémentaires pour réfléchir à l’évolution de leurs environnements, notamment autour de la base de données In-Memory Hana, sur laquelle SAP a déjà indiqué qu’il baserait l’essentiel de ses développements futurs (et notamment sa gamme dite Simple). Si la base de données de SAP enregistre d’indéniables succès dans l’Hexagone, la migration de grands clients disposant d’environnements ERP complexes sous Hana reste un défi pour l’éditeur, comme nous le signalions récemment.

L’éditeur précise par ailleurs qu’il fixera le prix de SAP Enterprise Support pour tout nouvel achat à un taux constant de 22% jusqu’en 2025.

Dans un communiqué, le club des utilisateurs francophone de SAP (l’USF) ainsi que son homologue allemand (DSAG) se sont réjouis des nouvelles garanties offertes par SAP et estiment avoir été entendus. Les deux clubs espèrent que l’éditeur « fera bon usage de ces délais pour développer plus avant ses solutions on-premise ». Façon de dire que la base installée, majoritairement utilisatrice de solutions sur site, n’entend pas être la victime collatérale de la stratégie Cloud de SAP, devenue la priorité numéro un du groupe notamment depuis la nomination de Bill McDermott comme seul Pdg de la société.

A lire aussi :
Licences SAP : la simplification sera-t-elle synonyme de surcoûts ?
SAP : des produits reconnus, une relation commerciale décriée

Bernd Leukert, SAP : « pourquoi nous privilégions le In-Memory »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur