SAP : PME, je vous aime !

Logiciels

Lors d’un événement à Istanbul, SAP a fait le point sur la réalité des PME dans son portefeuille, et expliqué comment il affirme son positionnement sur ce segment porteur.

Difficile de se défaire d’une image “d’éditeur pour grandes entreprises” lorsqu’on s’appelle SAP et que l’on revendique une présence chez les plus prestigieuses sociétés mondiales ! D’autant plus difficile lorsqu’il s’agit d’étendre sa présence sur un marché où les partenaires entendent aussi ce type d’objection.

Pourtant, l’éventail de solutions de SAP s’adresse aussi depuis longtemps aux PME, avec des produits comme Business One ou Business ByDesign, par exemple.

« Les PME représentent 80 % de nos clients »,  clame même fièrement , vice-président de l’écosystème et des partenaires de la zone EMEA chez SAP (en photo). Une proportion à relativiser cependant, puisque SAP entend par PME toute entreprise réalisant moins de 200 millions d’euros.

« Les PME/PMI interviennent dans le même contexte que les grandes entreprises, elles rencontrent donc les mêmes problèmes, et doivent affronter les mêmes complexités. Et généralement avec moins de moyens », ajoute Luis Murguia.

L’innovation, levier différenciateur du mid-market

Une étude menée par SAP auprès de 2000 PME dans le monde montre qu’elles estiment à 50,5 %  que l’innovation et la réduction des coûts tirent leur croissance. De plus, 48,8 % du panel rapporte que les nouveaux produits et services y contribuent, aux côtés du renforcement de la relation client (39 %) et de l’entrée sur de nouveaux marchés (32,5 %).

« Les PME adoptent très vite les nouvelles technologies afin de s’adapter le plus efficacement aux nouvelles demandes et exigences de leurs clients, analyse Luis Murguia. La forte concurrence les oblige à préserver une avance technologique pour réussir. Ce qu’elles parviennent à réaliser grâce à leur flexibilité. »

Evidemment, SAP présente tout cela pour démontrer combien son positionnement et ses offres peuvent répondre aux attentes de ces PME.  L’éditeur décline son approche en trois volets : « any device », « in the cloud » et « in real time ».

Tout périphérique, pour assurer la mobilité

Parce que les utilisateurs veulent pouvoir accéder à l’information partout et depuis tout périphérique (PC, portable, smartphone, tablette), l’éditeur revendique tout faire pour éviter la dépendance ou la préférence de quelque solution matérielle que ce soit. Le rachat de Sybase et le travail des développeurs ont en effet permis à l’éditeur de parvenir à une plate-forme séduisante pour la mobilité, mais pas seulement.

« Une approche qui augmente la productivité et simplifie la maintenance des applications, puisque le développeur n’écrit qu’un programme, diffusé ensuite vers tous les terminaux clients, précise Luis Murguia. D’ailleurs, l’interface reste identique quel que soit le périphérique utilisé. Cela simplifie donc la prise en main de l’application par l’utilisateur. »

La nébuleuse pour éclairer le chemin

Incontournable, le cloud ouvre aux PME/PMI de nouvelles possibilités, en leur proposant des applications vendues à l’usage et auxquelles elles n’auraient jamais pu accéder en les achetant sur le mode traditionnel (du fait du niveau d’investissement requis en matériel, licences logicielles, déploiement, maintenance, etc.).

« Outre qu’il supprime le lourd investissement initial pour une solution logicielle, le cloud est très simple à déployer et très vite opérationnel. Plus de coût de maintenance et enfin une maîtrise budgétaire, répète Luis Murguia. Dans tous les cas à travers le monde, les projets ERP avec SAP sur le cloud sont déployés en quelques semaines et non plus en mois. Et dès lors, l’accès à tout nouvel utilisateur est immédiat, et les mises à jour sont automatisées et transparentes. »

Hana accélère les décisions

Le temps réel est la nouvelle tendance. Un grand luxe à la portée de tous ? Pas forcément ! D’autant que toutes les tâches ne le justifient pas forcément, même si les applications analytiques traditionnelles utilisant les données de la veille peuvent vite montrer leurs limites.

Chez SAP, temps réel rime avec Hana, la technologie In-Memory maison montant en mémoire l’intégralité des données ou ce qui est utile rapidement au minimum.

« Les systèmes d’information basés sur des disques durs pour le stockage des données utilisées en production rencontrent de forts ralentissements. Non seulement les disques sont lents, mais les communications entre disque dur, mémoire et processeur sont peu optimisées, explique Luis Murguia. Aujourd’hui, la mémoire moins onéreuse permet d’y installer toute la base de données, aussi bien en mode traditionnel que sur le cloud. Alors, tout devient disponible à grande vitesse aussi bien pour le transactionnel que pour l’analytique. Et alors, inutile de faire de multiples exports via Excel ou autre, puisque tout est disponible au même endroit, avec une fiabilité optimale. »

Conscients de l’importance du réseau de partenaires, et des compétences qu’ils sont susceptibles d’apporter pour développer le mid-market, SAP a renouvelé sa confiance et son attachement à ces indispensables acteurs économiques.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur