SAP se dit victime du discount d’Oracle…

Régulations

Loupés successifs sur de gros appels d’offres, prix tirés à la baisse?… SAP trouve plusieurs explications à ses déconvenues actuelles

Lors d’un séjour à Paris, Henning Kagermann, directeur de SAP, n’a pas hésité à mettre en cause son concurrent Oracle, l’accusant de pratiques de discount qui expliqueraient la pression actuelle sur les prix. Il a ainsi soutenu que sur les récentes négociations perdues par le géant allemand du logiciel, 40% ont été dues à la négociation sur les prix.

Interrogé sur la conjoncture économique, le dirigeant a souligné que certains indices montrent que les Etats-Unis sont en train de recouvrer la santé, tandis que l’Europe aurait besoin d’au moins deux trimestres encore avant de connaître un rebond. M. Kargermann ajoute cependant que, au milieu de cette pression des prix, l’éditeur parvient à gagner autant sinon plus de contrats que jamais… “Nous gagnons plus qu’auparavant” a-t-il déclaré. Sans vouloir donner un avertissement au marché boursier avant la publication des résultats trimestriels attendus le 16 octobre, il a toutefois précisé que le montant moyen des affaires actuellement signées, en baisse depuis 7 trimestres consécutifs, continue de diminuer. En termes de chiffre d’affaires, SAP demeure, après Microsoft, le leader des logiciels pour entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur