Utilisateurs SAP : l’USF change de président

DSIERPLogicielsProjets

À 42 ans, l’ingénieur Gianmaria Perancin, déjà président du SUGEN, prend les commandes du club des utilisateurs SAP francophones (USF).

À l’issue de son assemblée générale du 22 mars, le club des utilisateurs SAP francophones (USF) a renouvelé son conseil d’administration et élu un nouveau président.

C’est finalement Gianmaria Perancin qui prend les commandes de l’association francophone. Il est également  président du Réseau international des clubs d’utilisateurs SAP (SAP User Group Executive Network – SUGEN). Patrick Geai, qui avait pris le relais de Claude Molly-Mitton en décembre 2017, s’est retiré « pour raisons personnelles », rapporte CIO. Le dirigeant reste, cependant, membre du conseil d’administration de l’USF.

Lui aussi administrateur de l’association, Gianmaria Perancin est ingénieur de formation (École polytechnique de Milan). Parallèlement à ses fonctions associatives, il est depuis 2014 chargé de mission gouvernance et management de projets SI du groupe EDF.

Porter l’action francophone à l’international

Aux commandes de l’USF, il entend renforcer l’organisation pour adresser l’ensemble des clients SAP en France (jusqu’à 4000, selon lui). Et poursuivre les actions sur des dossiers sensibles : accès indirects, audits de licences, groupe de travail autour du RGPD.

Auparavant vice-président en charge des relations internationales de l’USF, il milite également pour une coopération internationale forte entre clubs d’utilisateurs SAP. Et veut peser sur les choix de l’éditeur allemand concernant la localisation de fonctionnalités clés.

Parallèlement à l’élection d’un nouveau président, l’USF a renouvelé son conseil d’administration. Un conseil « représentatif de la diversité de ses membres », selon l’organisation. Cinq nouveaux administrateurs y font leur entrée :

François Erignoux (Engie), Christian Jegouzo (Groupe La Poste), Erwan Le Moigne (Laboratoire de la Mer), Olivier Pellet (Vinci Energies SI) et Dominique Sicard (STEF-IT).

Lire également :

RGPD : les utilisateurs de progiciels font front commun

Accès indirects : les premières concessions de SAP, de la poudre aux yeux selon l’USF

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT