SAP World Tour à Paris: l'éco-système s'affiche au premier rang

Logiciels

Le World Tour de SAP à Paris a mis en exergue des partenariats ‘terrain’ avec des poids lourds – Atos, HP, IBM, T-Systems…-  mais aussi des éditeurs, comme Aegis, Crossgate, Winshuttle…

Paris.- Pas de doute, les relations de SAP avec les entreprises ne s’improvisent pas. Lors du World Tour qui vient de se tenir au Palais des Congrès, ce 8 juin, on a pu constater la forte mobilisation des partenaires.

(cf. précédent article ‘ Sap World Tour Paris: forte mobilisation des partenaires ‘)

T-Systems rappelle qu’il coopère en France avec SAP depuis 12 ans. Il serait le “premier distributeur à valeur ajoutée” de l’éditeur en France. Lors du dernier Salon CeBIT de Hannovre en mars dernier, un partenariat mondial de services a rapproché encore un peu plus les les deux entreprises.

En France, T-Systems s’adresse en priorité à la cible du ‘mid-market‘, particulièrement dans les secteurs de l’industrie, de l’automobile, de la santé, des biens d’équipement et de la consommation, mais aussi aux grands comptes internationaux.

Parmi les récentes références clients de SAP et T-Systems en France, figure Aldes, leader européen de VMC. Ce spécialiste de la ventilation et qualité de l’air pour l’habitat collectif, individuel et tertiaire, – qui se trouve être une référence de HP France pour son datacenter – a mis en œuvre son ERP sur l’ensemble de ses activités. L’enjeu? Assurer ses développements métiers stratégiques et mieux maîtriser son internationalisation.

SAP et HP: vers le ‘datawarehouse’ unique

Pour HP, ce fut l’occasion de développer son annonce récente (31 mai) de nouveaux services de Business Intelligence(BI) pour la solution SAP NetWeaver Business Warehouse (SAP NetWeaver BW). Il s’agit d’augmenter encore les volumes de données qui peuvent être stockés sur un même système.

Ces nouveaux services baptisés “HP Business Intelligence Assessment Services for Use with SAP solutions” doivent permettre de “rétablir le lien entre les données et d’utiliser les informations métiers de manière stratégique.

HP propose, en effet, un plan d’évolution vers une plateforme de ‘datawarehouse’ unique: HP Neoview Advantage permettant de consolider l’ensemble des données de l’entreprise qu’elles soient SAP ou non-SAP.

Cette offre comporte quatre services d’évaluatio:

– Rapid Opportunity Assessment: comment identifier les opportunités à tirer d’une vision élargie des données métier à l’échelle de l’entreprise ;

– Technology Assessment: comment élaborer une feuille de route vers une architecture HP Neoview Advantage moderne et consolidée, en support de SAP NetWeaver ;

– Cost Benefit Assessment: comment estimer les bénéfices économiques que leur apporterait un programme de modernisation de leur infrastructure supportant SAP NetWeaver BW ;

– Performance Assessment: comment régler les problèmes de performances rencontrés sur les environnements existants.

sapword10paris.jpg

Avec ATOS Origin, la culture “Meilleures pratiques”

Principal partenaire de ce World Tour à Paris, Atos Origin a mis l’accent sur son programme au service des déploiements SOA (Service Oriented Architecture).

Le géant de l’intégration a notamment présenté sa méthodologie “Meilleurs pratiques”, une “offre conjuguant son expertise d’implémentation et le programme MMT doté de la solution Best Practises de SAP”. Cette association repose sur l’ERP mySAP.

Le pôle SAP d’Atos Origin revendique 1.500 implémentations; il dispose d’une force de 5.000 consultants “dédiés” dans le monde.

En France, avec le soutien d’Oséo, Atos Origin et Smartesting ont développé un programme de tests et recettes SAP, permettant d’accélérer les déploiements et de réduire les coûts de conception de 30 à 40%.

Parmi ses implémentations de référence, en France, Atos Origin cite notamment le groupe Total et la chaîne de Distribution Sephora (groupe LVMH).

La contribution des éditeurs

winshuttlesursapworld10.jpg

Enfin, ce World Tour parisien de SAP a été l’occasion pour l’éditeur Winshuttle de présenter sa suite Winshuttle Studio: elle permet aux utilisateurs de travailler directement depuis Excel (Microsoft) ou depuis des formulaires de format .Pdf avec des applications SAP.

La suite Winshuttle Studio comprend désormais quatre applications. Car à Winshuttle Query et Winshuttle Forms, s’ajoutent deux nouveaux modules:

architecturewinshuttle_2.jpg

Winshuttle Transaction: ce module fait la passerelle entre les données du tableur Excel et les applications SAP. Des formulaires au format Excel, .Pdf, Web ou Infopath) peuvent être transposés, selon les mécanismes des ‘web services’, et selon les règles de gouvernance informatique mises en place; les étapes successives lancées par les utilisateurs sont enregistrées; le système “mappe” automatiquement les champs SAP pertinents avec les colonnes du tableur, créant ainsi facilement un modèle de transaction, qui peut alors être exécuté pour le transfert des données de façon automatique;

Winshuttle Direct: permet une “distillation” des BAPI (Business applications) de SAP selon tous les cas de figure ou presque (il en existe des milliers, cf. le Business Repository) ; le système sélectionne les données en amont de la transaction; les utilisateurs peuvent donc utiliser des scripts reposant sur l’interface de programmation BAPI de SAP.

Cette suite apporte également des “processus de traitement groupés”, tels que la création ou la modification d’enregistrements en masse.

En France, la filiale de Winshuttle, dirigée par Bernard Haddad (notre photo) étoffe son réseau de partenaires avec deux sociétés de services spécialisées: Cilaos Conseil et Ixerp.

Par ailleurs, Aegis Consulting a présenté sa nouvelle interface SAP Netweaver Business Client, qui constitue un “point d’entrée unique vers toutes les applications de l’entreprise”. C’est, entre autres caractéristiques, la possibilité d’obtenir des “écrans mixtes”, ouvrant l’accès à des applications progicielles différentes, comme des transactions SAP ou des indicateurs décisionnels SAP Business Objects.

Citons encore l’intégrateur Crossgate qui présentait sa nouvelle offre SAP Information Interchange. Disponible depuis février 2010, elle automatise les échanges entre entreprises; les utilisateurs de solutions SAP ont accès, à la demande (et à la volée) à des transactions sécurisées EDI (ou “externalisation EDI”). La solution repose sur une bibliothèque de plus de 200.000 profils partenaires pré-intégrés. Rappelons que cette solution est commercialisée et maintenue par SAP.

( A suivre)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur