Sarkozy : futur opérateur mobile alternatif…

Régulations

Le ministre de l’Intérieur souhaite voir passer au karcher la racaille du cartel mafieux des opérateurs, SFR, Bouygues et Orange…

Hébergé sur le site des blogueurs de NRJ (toimobile.fr), une page, dédiée à la relation Sarkozy/opérateurs fait sourire.

Sur cette dernière, on peut lire un faux : un discours inventé de toutes pièces où le ministre explique qu’il veut lutter contre les opérateurs. Une opération qui serait à mettre au profit d’un jeune fan de Sarkozy. Seulement voilà, cette initiative est reprise par des partisans ‘officiels’ de notre cher ministre de l’Intérieur (www.sarkozi.affinitiz.com) qui bombarde de spams au hasard les boîtes mails de tout internaute équipé d’une carte d’électeur. Ce pourriel va permettre à Nicolas Sarkozy de ranger de son côté des petits djeun’s accros aux SMS, le combiné greffé à l’oreille, dans la poche. L’idée est d’une démagogie digne d’un général de république bananière. Voici le faux discours de Sarkozy sur toimobile.fr et relayé par www.sarkozi.affinitiz.com : « Depuis trop longtemps, les Français attendent un opérateur qui saura leur redonner confiance dans l’avenir de la téléphonie mobile. Je crois que les Français sont prêts à quitter leur opérateur habituel pour peu qu’on leur propose des services et des tarifs incompréhensibles. Tout ce que je vous dis là, je le crois nécessaire et surtout je le crois possible. Il n’y a pas de fatalité à l’augmentation de la facture téléphonique, il y a seulement les ravages de l’immobilisme. Depuis des années hélas, l’action des opérateurs se résume trop souvent à des mots, alors quel a situation exige des actes. Depuis des années, les opérateurs se repaissent d’un marketing unique de plus en plus décalé alors que la téléphonie mobile a besoin d’idées neuves. Depuis des années, la téléphonie mobile contemple, comme interdite, son passé alors qu’elle a besoin de prendre à bras le corps son avenir. Si les Français doutent des opérateurs mobiles, c’est d’abord parce qu’eux-mêmes n’y croient plus. Ils n’ont plus de projets, plus de vision, parce que tant d’années d’immobilisme ont fini par les convaincre que plus rien n’était possible. Je suis venu vous dire que les choses peuvent changer, que les choses vont changer. Parce que nous allons ensemble construire le chemin qui fera entrer la téléphonie mobile dans le monde de demain.» Au départ, tout cela prête à sourire. Mais lorsque les partisans de l’UMP reprennent l’initiative à leur compte et la bombarde par mail, on rit jaune. L’on savait déjà que l’UMP est devenu en quelques mois un spécialiste du spam qui est devenu une arme électorale comme une autre. L’ambition est d’obtenir 500 signatures dans les 48 heures du lancement de la campagne. Largement ciblée par ces spams, la rédaction de silicon.fr commence à voir rouge et le plus agaçant dans cette histoire c’est que les expéditeurs sont injoignables et que la mention légale pour supprimer son nom de la liste des contacts et particulièrement inefficace. Et si un réseau mobile Sarko existait vraiment. Sans doute que point de vue fiabilité, le nouveau MVNO Sarkomobile, serait un peu juste. Mais alors, question débits, c’est un excellent investissement d’ailleurs il travaille actuellement sur un projet très économique puisqu’il devrait proposer une formule “appels gratuits vers l’étranger”, pour toute personne accompagnée d’un billet d’aller simple (uniquement) Paris-Bamako…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur