Satyam est racheté par son concurrent Tech Mahindra

Logiciels

Filiale du groupe Mahindra, l’acquéreur a été le mieux disant, en proposant 1,17 dollar par action, soit 351 millions de dollars

Fin de partie sans grand suspens à Hyderabad (Etat de l’Andhra Pradesh, centre de l’Inde). La société de services ‘off-shore’ Satyam Computer Services quasiment mise en vente aux enchères par le gouvernement indien, suite à la découverte d’une fraude estimée à un milliard de dollars, a été reprise par un de ses concurrents en Inde, Techn Mahindra, filiale du consortium Mahindra & Mahindra, connu en Inde comme fabricant de tracteurs et de véhicules spécialisés. L’annonce a été officialisée en Inde ce lundi 13 avril, confirmée par le Wall Street Journal.

Comme prévu par le protocole de mise en vente, réalisée au pas de charge, l’acheteur a fait une première acquisition de 31% du capital, qu’il élargira à au moins 51% dans les prochains mois.

L’affaire a été emportée avec un engagement d’achat de l’action à 20% au dessus de sa dernière cotation, soit 58 roupies (1,17 dollar), soit une première tranche d’investissement de 351 millions de dollars.

L’issue de cette vente s’est jouée après compétition avec un autre consortium indien, le conglomérat Larsen & Toubro allié au milliardaire Wilbur Ross.

IBM, qui avait été cité à plusieurs reprises, avait abandonné la partie il y a plusieurs semaines déjà.

Il était temps que Satyam trouve un acquéreur. Suite aux révélations sur un chiffre d’affaires frauduleux à hauteur du tiers des trois milliards déclarés en 2007/2008, la société de services risquait de continuer à perdre des clients prestigieux, comme Telstra qui a dénoncé son contrat. Parmi ces clients figurent notamment Cisco Systems, BMW, General Electric…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur