Sauvegarde et déduplication: EMC marie Avamar 6.0 et Data Domain

Réseaux

Chez EMC, le rapprochement attendu entre deux technologies de déduplication de données se concrétise. Avamar 6.0 bénéficie, notamment, de la technique du suivi des blocs modifiés

Les acquisitions s’enchaînent parfois très vite, mais l’intégration ou fusion des technologies peuvent prendre de longs mois voire des années. L’acquisition, par EMC, de Data Domain pour 2,1 milliards de dollars en juillet 2009 avait marqué les esprits car d’autres acheteurs étaient sur les rangs. Et ce rachat suivait de quelques mois celui d’Avamar. (cf. l’article ”)http://www.silicon.fr/2010-annee-de-tous-les-records-pour-emc-44029.html

Avec la version 6.0 d’Avamar, annoncée ce 18 avril, EMC franchit un pas important en faveur d’une accélération des restaurations après incidents. C’est là, en effet, tout l’enjeu de l’a continuité d’activité.
Cette version intègre désormais le moteur de déduplication de Data Domain, l’un de ses points forts lié à la technique de tracking dite ‘changed-block tracking‘ (CBT, ou  suivi ou traçage des blocs modifiés) qui accélère très nettement le process de reconstitution des fichiers initiaux. Un point critique notamment dans les environnements virtualisés, qu’il s’agisse des plates-formes VMware ou Microsoft.

EMC affirme: “Avamar fournit jusqu’à 3 fois la performance de ses concurrents” (…) Les systèmes Avamar Data Store offrent désormais une capacité plus de deux fois supérieures à celle des systèmes précédents.”
A retenir encore:  cette version 6.0 offre une restauration granulaire des environnements Exchange et SharePoint de Microsoft, ainsi qu’une “grande amélioration des environnements” des postes de travail fixes ou nomades.
Selon EMC, pour les entreprises clientes, trois objectifs peuvent être ainsi atteints:
– concevoir des infrastructures de restauration optimisées et évolutives,
– consolider la gestion des processus de protection des données,
– diriger les sauvegardes sélectionnées vers des systèmes optimaux en fonction des attributs de charges de travail.

EMC rappelle également que Data Domain sait gérer plusieurs charges de travail simultanément – ce qui doit “aider les utilisateurs à délaisser progressivement les logiciels de sauvegarde traditionnels et à répondre davantage aux besoins en stockage ‘nearline’ (ou quasi en ligne).
_______________________________

Les principales fonctionnalités

. le logiciel EMC Data Domain Boost, désormais intégré aux ‘clients’ Avamar, assure la passerelle entre Avamar et Data Domain ; Ce DD Boost gère la sauvegarde, la restauration et la réplication des données vers les systèmes de stockage Data Domain ; il distribue la charge de déduplication de façon différente de la déduplication standard d’Avamar et fournit de meilleures performances pour des charges de diffusion en continu (‘streaming’) plus importantes, telles que les sauvegardes ou restaurations de bases de données complètes, tout en minimisant la bande passante client/serveur.
Il devient possible de manager les sauvegardes en fonction des meilleures pratiques définies pour chaque type d’application : soit vers des systèmes Data Domain, soit vers des Avamar Data Stores.

Avamar 6.0 prend en charge la sauvegarde d’images Oracle, Exchange, SharePoint, SQL Server et VMware vers des systèmes Data Domain.
Des améliorations sont apportées pour la sauvegarde sous VMware vSphere, en tirant avantage des API vStorage de VMware pour la protection des données et en s’intégrant étroitement avec le vCenter de VMware.

. la nouvelle fonctionnalité ‘Changed-block tracking‘ (CBT ou suivi des blocs modifiés) permet une sauvegarde et une restauration plus rapides;
· la mise en commun de serveurs ‘proxy’ virtuels offre des sauvegardes plus rapides;
. des options de “restauration flexible”, au niveau des images, simplifient la restauration.

EMC affirme également que l’introduction du système Avamar Data Store Gen 4 autorise un doublement de la capacité à 124 To (tera-octets).  Et il est possible d’ajouter des systèmes Data Domain multiples -comme le nouveau DD890 offrant 285 To de capacité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur