Sauvegarde : Veeam, une croissance chiffrée et solide en 2014

CloudVirtualisation

Veeam publie pour la première fois ses résultats financiers solides en 2014. La croissance atteint 40 %. En plus, le groupe vient d’obtenir gain de cause dans une affaire de brevets l’opposant à Symantec.

Veeam est une société privée, mais a décidé pour la première fois de donner des chiffres sur ses résultats annuels et non plus des pourcentages. L’année 2014 a été une bonne année, reconnaît Daniel Fried, Senior VP, Global Sales & Field Marketing, « elle est le reflet de la stratégie de pénétrer rapidement les marchés et donc d’être présent au sein de plus en plus d’entreprises ». L’année a été marquée par le lancement de plusieurs produits comme l’Availablity Suite ou plus récemment un outil gratuit de backup du poste de travail.

Dans les faits, le groupe a connu une croissance de 40% sur un an de son chiffre d’affaires (à 389 millions de dollars) avec un parc de clients qui s’est enrichi de 44 000 entreprises. Les ventes de nouvelles licences affichent une progression de 33% pour atteindre 288 millions de dollars. Les revenus issus du renouvellement de la maintenance sont en hausse de 66% à 101 millions de dollars. En France, « la croissance des revenus est un peu plus forte (49%) que celle publiée au niveau mondial », indique Daniel Fried, sans pour autant donner des chiffres et ajoute que « le nombre de nouveaux clients y a progressé de 42% à 3 648 ». Il insiste aussi sur l’importance du réseau de partenaires, « nous sommes 100% indirect avec 6 800 fournisseurs dans le monde et 1 666 en France ».

Un axe amérique-Asie comme levier de croissance

Pour Daniel Fried, ces résultats montrent que « Veeam n’est plus un petit acteur dans le backup et la réplication des environnements virtuels, il faut compter avec notre force et nos innovations ». Un sentiment renforcé par une décision d’un tribunal américain de valider des brevets pour le compte de Veeam contre Symantec, qui en revendiquait les droits. Une affaire qui traînait depuis 2012.

Pour 2015, Daniel Fried espère que la croissance sera soutenue. Il a pour objectif de développer l’activité dans 2 régions, « une plus grande présence sur le marché américain, car il reste beaucoup à faire. Le marché asiatique, Asie du Sud-Est, Chine et Japon, représente un fort potentiel avec un intérêt croissant pour la virtualisation ». Si le responsable français ne communique pas d’objectifs chiffrés pour cette année, le CEO Ratmir Timashev rappelle souvent qu’il souhaite que Veeam atteigne le milliard de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2018.

A lire aussi :

Veeam lance un outil gratuit de backup du poste de travail

La disponibilité du datacenter au cœur de Veeam Availability Suite


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur