'Scale up' ou 'scale out' ? NetApp propose le choix

Réseaux

Pour le stockage sur disque, ce fournisseur propose deux stratégies d’évolution : l’amélioration des performances (ou scale up) et l’augmentation des capacités par addition d’équipements (ou scale out)

Pour répondre aux besoins de ‘scale up‘, le constructeur a décidé de remplacer ses trois systèmes de stockage milieu de gamme (les FAS3020, FAS3040 et FAS3070, de 168, 336 et 504 tera-octets (To) de capacité respectivement) par deux nouveaux systèmes plus performants, les FAS3140 et FAS3170, de 420 et 840 To, respectivement.

Grâce à des processeurs plus rapides, un meilleur micro-code et des mémoires caches de 32 Go au lieu de 16“, explique Bruno Picard, directeur technique de NetApp France, “ils augmentent le nombre des opérations par seconde de 40 % sur les fichiers et les applications transactionnelles et de 100% sur les emails.

Un test comparatif indépendant donne le verdict suivant: les FAS 31X0 dépasseraient le meilleur système EMC Clariion de l’ordre de 60 % en nombre d’opérations par seconde sur les fichiers NAS, avec, de plus, des délais plus rapides de 36 %. En stockage SAN, avec plus de 60.000 opérations par seconde, ils seraient deux fois plus performants, tout en restant à un prix inférieur.

Les nouveaux FAS31X0 ont également été soumis à des tests Raid6. Caractéristique unique sur le marché, ces tests ont démontré que les snapshots n’affectent pas leurs performances, à condition d’être entièrement en environnement NetApp, il est vrai.

A ces nouveaux systèmes FAS31X0, correspondent évidemment de nouveaux contrôleurs, modèles VSeries, qui apportent les mêmes performances aux baies disques d’autres constructeurs.

Toujours en ‘scale up‘, NetApp introduit d’autre part un ‘Performance acceleration module‘. C’est une carte qui augmente la capacité cache du contrôleur existant. Celui-ci va ainsi trouver l’information demandée plutôt dans le cache que sur le disque, qui sera ainsi moins sollicité. Jusqu’à cinq cartes Performance Acceleration peuvent ainsi être ajoutées à un contrôleur. Leur mise en oeuvre sera alors optimisée, selon la charge des baies, avec l’outil de simulation Predictive Cache Management.

Cette solution, commente Bruno Picard, résout une difficulté, que les responsables de data centres croyaient surmonter, mais à tort, en installant des disques de plus grande capacité.”

En ‘scale out , NetApp lance FlexCache, premier boîtier de cache NFS local du marché.

Il va décharger les baies de stockage des fermes de serveurs de fichiers NAS-NFS centrales, gommer les pics de requêtes et éviter par conséquent d’avoir à augmenter la capacité de ces baies centrales“, explique le directeur technique de NetApp France.

Après VMware et Citrix, le fournisseur intègre, en outre, sa suite d’administration du stockage et des données aux nouveaux environnements de serveurs physiques et virtuels de Microsoft (Windows Server 2008 et Hyper-V).

Sur l’exercice 2007-2008, avec un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de dollars, le constructeur affiche une croissance de 18 %, bien supérieure à celle du marché. En Allemagne, il occupe déjà le premier rang, en part de marché. Au Royaume-Uni, il est deuxième, derrière EMC.

En France, il compte ravir la deuxième place à IBM.

Avec nos fonctions de déduplication des données et des fichiers, intégrées aux réplications de sauvegarde,commente Bruno Picard,nous sommes depuis longtemps un acteur du Green IT, puisque celles-ci font gagner des espaces disques énormes et diminuent d’autant la facture électrique.”

cardhand.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur