Scam : la fortune du milliardaire russe n’est pas pour vous

Sécurité

Les SophosLabs ont intercepté des milliers de courriels douteux dérivés du célèbre ‘scam nigérien’ à la sauce milliardaire russe en prison

Nouvelle tentative d’escroquerie sur le Web, le prétendu secrétaire personnel du milliardaire Mikhail Khodorkovsky, en prison en Russie, vous propose 8 millions d’euros si vous acceptez de l’aider au transfert à l’étranger d’environ 38 millions d’euros provenant de sa fortune.

Cette escroquerie n’est que la dernière en date des très nombreux messages appelés ?scams nigériens’ ou ?419′, qui tirent leur nom d’un article les concernant dans le code pénal nigérien, pays d’où provenaient la plupart d’entre eux. Ce sont des courriels non sollicités, dont l’auteur propose invariablement une forte somme d’argent au destinataire. Une fois la victime appâtée, on lui demande de communiquer des données bancaires confidentielles, qui permettront ensuite aux escrocs de dérober de l’argent sur son compte, d’usurper son identité et de commettre en son nom d’autres délits financiers. Parmi les dernières versions actuellement en circulation, la demande peut prétendre provenir de la veuve de l’ancien Président du Nigeria, d’un ex-employé de la famille royale du Népal assassinée, ou même d’un astronaute africain bloqué sur la station spatiale Mir ! Après l’Afrique, la Russie La nouvelle tentative d’escroquerie s’appuie sur un personnage médiatique, Mikhail Khodorkovsky, ex-président de la compagnie pétrolière russe Ioukos, qui a été arrêté pistolet au poing sur un aérodrome sibérien en 2003, et qui purge depuis une peine de huit ans de prison pour fraude fiscale. “Nous avons d’abord vu ces escrocs envoyer leurs messages sur Khodorkovsky en langue russe, mais ils étendent aujourd’hui leur champ d’action en les diffusant en anglais et au monde entier. La notoriété internationale du président de Ioukos en fait un support idéal pour les arnaques des criminels agissant sur Internet“, commente Annie Gay, directeur général de Sophos France et Europe du Sud. “Nous renouvelons nos recommandations aux utilisateurs de courrier électronique : faire preuve d’une extrême prudence devant les propositions reçues par courriel, et s’assurer que leur protection antispam est parfaitement à jour.”»


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur