Avec SceneBuilder 2.0, Oracle veut remettre Java au cœur des applications desktop

Logiciels

La nouvelle version de SceneBuilder est maintenant disponible. Adaptée à JavaFX 8, elle est également accessible sous licence open source.

Simple lubie ou réelle vision stratégique ? Dès le rachat de Sun Microsystems, Oracle a souhaité maintenir une composante desktop dans la technologie Java. C’est JavaFX qui est devenu le centre du renouveau (espéré) de Java dans les applications de bureau, mais aussi mobiles, avec des portages en cours pour iOS et Android.

Rappelons que JavaFX est livré en standard avec le dernier Java, présenté il y a de cela deux mois (voir « Oracle Java SE 8 fait son entrée, sur les serveurs et dans l’embarqué »).

La société livre aujourd’hui la mouture définitive de SceneBuilder 2.0, un outil de création d’interfaces utilisateur dédié à JavaFX. Il prend bien évidemment en compte les dernières avancées de JavaFX 8, tels de nouveaux composants, le support de l’OpenGL ES, l’accélération GPU ou encore le support du JavaScript dans le composant HTML.

Un outil accessible en kit

Autre nouveauté, le JavaFX Scene Builder Kit, qui permet d’intégrer tout ou partie de SceneBuilder au sein d’un environnement de développement tiers (Eclipse, IntelliJ ou encore NetBeans).

Enfin, les composants graphiques proposés par des tiers pourront être ajoutés de façon permanente à la librairie de composants livrée en standard. De quoi enrichir largement cette offre.

À noter que, tout comme Java et JavaFX, le code de SceneBuilder est dorénavant accessible sous licence open source (ici). Cela aura pris un certain temps, mais Oracle a tenu sa promesse de libérer les technologies Java.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les secrets de Java ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur